Menu
RSS
A+ A A-

Le marché ouvre en baisse à New York, sous la pression du dollar (dév.)

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole se repliaient lundi à l'ouverture du marché à New York, sous la pression d'un raffermissement du dollar et d'inquiétudes macroéconomiques autour des dettes européenne et américaine.

Vers 13H05 GMT (15H05 HEC), sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en août s'échangeait à 96,44 dollars, en recul de 80 cents par rapport à vendredi.

Le marché pétrolier souffrait "des inquiétudes des investisseurs sur les problèmes de dettes, que ce soit les échecs aux tests de résistance bancaire en Europe ou, aux Etats-Unis, le manque de progrès sur les discussions" autour du relèvement du plafond légal de la dette, a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Les résultats des tests de résistance passés par les banques européennes publiés vendredi, qui ont recalé 8 des 90 établissements mis à l'épreuve, n'ont pas suffi à rassurer sur la résistance du secteur qui continue à souffrir de l'attentisme des dirigeants de la zone euro face à la crise grecque.

Les valeurs bancaires ont repris dès lundi leur glissade en Bourse en zone euro.

Aux Etats-Unis, à deux semaines environ de la date butoir du 2 août, aucun accord ne se dessinait entre démocrates et républicains sur un consensus ouvrant la voie au relèvement du plafond de la dette américaine, afin d'éviter le défaut de paiement de l'Etat fédéral.

Ces problèmes faisaient craindre pour la croissance économique des régions concernées, et donc pour leur demande en énergie.

Ces considérations pesaient principalement sur l'euro, profitant par défaut au dollar, alors que les investisseurs se réfugiaient dans les actifs considérés les plus sûrs, en premier lieu les métaux précieux.

L'once d'or a ainsi atteint un nouveau sommet historique, à plus de 1.600 dollars sur le marché au comptant.

"Les cours du pétrole parviennent à résister plutôt bien face au renforcement du dollar, mais cette fermeté relative ne s'explique pas" par des indicateurs économiques ou des tensions sur l'offre, ont estimé les analystes de Commerzbank.

"Cela montre l'intérêt croissant des investisseurs pour les matières premières, en forte demande face aux incertitudes qui saisissent les marchés boursiers et des changes", ont précisé les analystes.

fah



(AWP / 18.07.2011 15h36)


Commenter Le marché ouvre en baisse à New York, sous la pression du dollar (dév.)


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite