Menu
RSS
A+ A A-

Le brut rebondit sur un marché convalescent et prudent

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché prudent, en convalescence au lendemain d'un fort repli, et où continuaient de peser les problèmes de dette aux Etats-Unis et en Europe.

Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, s'échangeait à 117,25 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 99 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août progressait de 1,45 dollar à 97,17 dollars.

"La tonalité du marché est prudemment favorable", commentait Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

"Les cours évoluaient en petite baisse jusqu'à la publication des indicateurs américains", qui se sont avérés contrastés, mais "l'annonce d'une baisse de l'inflation a permis aux cours du baril de repartir en territoire positif", expliquait-il.

Les prix à la consommation aux Etats-Unis ont baissé en juin sur un mois pour la première fois depuis un an.

L'atténuation des tendances inflationnistes laissait présager un maintien de taux d'intérêt bas par la banque centrale américaine, propre à alimenter l'affaiblissement du dollar et donc à favoriser les achats de matières premières libellés dans la monnaie américaine.

Le marché digérait cependant également deux indicateurs moroses: l'activité de l'industrie manufacturière a reculé dans la région de New York en juillet pour le deuxième mois consécutif, et la confiance des consommateurs américains était en chute en juillet, selon l'indice de l'université du Michigan.

La volatilité des échanges était de surcroît nourrie par des achats à bon compte au lendemain d'une forte chute de plus de 2 dollars à New York.

Ben Bernanke, président de la Réserve fédérale américaine (Fed), après avoir laissé la porte ouverte mercredi à de possibles nouvelles injections de liquidités de l'institution dans l'économie, avait dégrisé les investisseurs jeudi en assurant qu'un tel programme n'était pas prévu dans l'immédiat.

"Le marché n'a pas aimé cette clarification", soulignait David Hufton, du courtier PVM.

Par ailleurs, "l'enlisement des discussions aux Etats-Unis sur un relèvement du plafond de la dette (du pays) tout comme la gestion de la crise des dettes souveraines en Europe concentrent l'attention du marché avant le week-end", contribuant à exacerber la nervosité des opérateurs, ajoutait M. Jakob.

Comme sa concurrente Moody's la veille, l'agence de notation financière Standard & Poor's a averti jeudi qu'elle envisageait de retirer sa note triple A aux Etats-Unis, alors que les négociations piétinent entre le président Barack Obama et les responsables parlementaires républicains pour relever le plafond de la dette, avant l'épuisement des recours temporaires prévu vers le 2 août.

tt



(AWP / 15.07.2011 18h31)


Commenter Le brut rebondit sur un marché convalescent et prudent


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite