Menu
RSS
A+ A A-

Le brut poursuit son repli à New York, plombé par la crise en Europe

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole poursuivaient leur repli mardi à l'ouverture à New York, pénalisés par les angoisses des marchés financiers face à la crise de la dette de la zone euro.

Vers 13H20 GMT/15h20 HEC, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en août s'échangeait à 94,61 dollars, en recul de 54 cents par rapport à la veille.

Les cours, qui avaient frôlé les 100 dollars jeudi, n'ont cessé depuis de se replier, alors que la crise de la dette en zone euro revenait sur le devant de la scène.

Les marchés s'inquiètent de plus en plus de la situation budgétaire de l'Italie et de l'Espagne, dont les taux obligataires s'envolent. Les Bourses européennes évoluaient une nouvelle fois en baisse mardi, comme l'euro, au plus bas depuis mars.

Lundi soir, les ministres des Finances de l'Union monétaire ont annoncé quelques avancées sur leur dispositif destiné à contenir la crise, sans convaincre les marchés. Un sommet extraordinaire est désormais envisagé pour vendredi à Bruxelles.

"Les inquiétudes pour la zone euro continuent de peser sur le marché. Si un pays fait défaut, cela va assombrir fortement la situation économique en Europe, et probablement affecter la demande de pétrole", a constaté Tom Bentz, de BNP Paribas.

Pour autant, "le marché se stabilise un peu: les cours semblent rencontrer un certain soutien" après plusieurs jours de chute, a relevé l'analyste. "Il y a aussi des rumeurs qui disent que (Mouammar) Kadhafi pourrait quitter le pouvoir en Libye. Si c'était le cas, le pétrole libyen pourrait revenir sur le marché plus rapidement".

Dans son rapport mensuel, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) estime que la production du pays, en guerre depuis quatre mois, s'élevait en juin à 110'000 barils par jour, contre plus de 1,5 million de barils par jour fin 2010.

Le cartel a par ailleurs maintenu ses prévisions de croissance de la demande mondiale pour 2011, à 1,36 million de barils par jour.

rp



(AWP / 12.07.2011 15h41)


Commenter Le brut poursuit son repli à New York, plombé par la crise en Europe


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

mardi 15 août 2017 à 21:27

Le pétrole stagne, attentisme avant les stocks aux USA

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre mardi, les investisseurs se montrant prudents avant la publication des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite