Menu
RSS
A+ A A-

L'Opep garde sa prévision 2011, croissance stable en 2012

prix-du-petrole Vienne Vienne : L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a maintenu quasi inchangée sa prévision 2011 de demande de brut et table sur une croissance stable en 2012, en raison d'incertitudes sur la vigueur de la reprise économique, indique-t-elle mardi à Vienne.

Dans son rapport mensuel publié à son siège, dans la capitale autrichienne, le cartel pétrolier estime que la demande de brut en 2011 devrait s'établir à 88,18 millions de barils/jour (mbj), soit un bond de 1,36 mbj par rapport à 2010. Ce chiffre devrait passer à 89,50 mbj en 2012, estime l'Opep, dont les membres fournissent environ 35% du brut mondial et disposent de plus des 3/4 des réserves.

"L'instabilité de l'économie mondiale affecte négativement le marché pétrolier et impose une grande incertitude à court terme", soulignent les experts de l'Opep.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole reste également prudente pour l'année à venir: "Tandis que la zone OCDE (ndlr: Organisation pour la coopération et le développement économique) devrait être plus dynamique, la croissance des pays en voie de développement devrait être plus faible que cette année".

L'Opep escompte une croissance économique mondiale de 4,1% en 2012 et, selon elle, le ralentissement dans les pays en développement s'explique principalement par la lutte contre l'inflation.

Au sein de l'OCDE, l'Opep compte sur la reprise au Japon en 2012, dont l'économie est très affectée par le tsunami du 11 mars et la catastrophe nucléaire de Fukushima, pour compenser une croissance morose en Europe.

Au niveau de la production, l'Arabie saoudite est passée à l'action: sous l'impulsion de son membre le plus important, l'Opep a pompé 0,52 mbj de plus en juin, à 29,6 mbj, retrouvant son niveau d'avant la crise libyenne. Ryad a répondu ainsi à l'inquiétude des pays consommateurs vis-à-vis de la hausse des prix du pétrole, qui a entraîné la mise sur le marché d'une partie de leurs stocks stratégiques.

La production en Libye, où la rébellion cherche à chasser Mouammar Kadhafi, est passée de 1,56 mbj fin 2010 à 0,11 mbj en juin.

La production de l'Opep reste bien supérieure aux quotas de production (24,84 mbj hors Irak) laissés inchangés, à la fureur de l'Arabie saoudite, lors du dernier sommet de l'organisation en juin.

Sans l'Irak, non soumis à ce régime, l'Opep a pompé 26,9 mbj en juin.

tt



(AWP / 12.07.2011 13h45)


Commenter L'Opep garde sa prévision 2011, croissance stable en 2012


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite