Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en nette baisse, les sources d'inquiétudes s'accumulent

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole baissaient nettement lundi à l'ouverture à New York, sous le coup des inquiétudes grandissantes des marchés face au ralentissement de l'économie chinoise et à la crise de la dette en zone euro.

Vers 13H10 GMT/15h10 HEC, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en août s'échangeait à 95,04 dollars, en recul de 1,16 dollar par rapport à vendredi.

Les cours avaient lâché près de 2,5 dollars vendredi après la publication de chiffres mensuels de l'emploi très décevants aux Etats-Unis, le premier pays consommateur d'or noir. Ils ont montré des créations de postes très faibles, et une remontée inattendue du taux de chômage à 9,2%.

"Non seulement les attentes de demande sont revues à la baisse ici aux Etats-Unis, mais c'est aussi le cas dans le reste du monde", a relevé Phil Flynn, de PFG Best.

"Les chiffres publiés en Chine montrent des importations à leur plus bas niveau en huit mois. (...) Ce n'est pas une bonne nouvelle pour la demande d'énergie", a-t-il poursuivi.

Le géant asiatique a vu ses importations augmenter de 19,3% en juin en glissement annuel, une croissance forte, mais nettement moins forte que prévu. Pour les seuls produits pétroliers, les importations s'affichent en baisse de 11,5%, a relevé Barclays Capital, sous 5 millions de barils par jour pour la première fois.

Dans le même temps, l'inflation du pays a atteint son plus haut niveau en trois ans, à plus de 6%, ce qui fait craindre au marché que les autorités chinoises redoublent d'efforts pour éviter une surchauffe économique.

En Europe, les responsables se réunissaient lundi à Bruxelles pour une réunion aux allures de sommet de crise alors que les turbulences financières gagnent l'Italie et l'Espagne.

Mauvais chiffres de l'emploi et impasse politique sur le déficit aux Etats-Unis, crise de la dette en Europe, ralentissement économique et inflation en hausse en Chine: tous ces facteurs "rendent sceptiques quant à la reprise" de l'économie mondiale, a résumé Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report.

"L'euro souffre, ce qui profite au dollar et pèse sur les cours du pétrole", a-t-il ajouté.

Tout raffermissement du billet vert rend le brut, libellé en monnaie américaine, moins intéressant pour les acheteurs munis d'autres devises.

rp



(AWP / 11.07.2011 15h41)


Commenter Le brut en nette baisse, les sources d'inquiétudes s'accumulent


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite