Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, inquiétudes sur la demande aux Etats-Unis et en Chine

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accentuaient leur recul lundi en cours d'échanges européens, toujours sous le coup des chiffres décevants sur l'emploi aux Etats-Unis publiés vendredi et pâtissant de craintes sur la demande chinoise face à une inflation croissante dans le pays.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août s'échangeait à 117,14 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, se repliant de 1,19 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance lâchait 1,12 dollar à 95,08 dollars.

Après avoir terminé la semaine précédente en forte baisse, les prix du baril continuaient leur repli, plombés par des inquiétudes persistantes sur la santé économique des deux principaux pays consommateurs de brut de la planète, les Etats-Unis et la Chine.

Le rapport mensuel sur l'emploi et le chômage américain, publié vendredi a fait état d'une stagnation des créations d'emplois aux Etats-Unis en juin et d'une remontée contre toute attente du taux de chômage dans le pays.

"Cela a été un choc pour la plupart des opérateurs, qui s'attendaient à des chiffres encourageants (...) et a renforcé les craintes d'un possible retour en récession" de la première économie mondiale, expliquaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

Un ralentissement de la demande chinoise alimentait par ailleurs lundi la nervosité des investisseurs.

Les importations de pétrole brut du géant asiatique ont baissé d'environ 6% en juin par rapport au mois précédent, tombant à 4,74 millions de barils par jour, leur plus bas niveau depuis octobre, rapportait JBC Energy, se basant sur des statistiques officielles publiées dimanche.

"L'ensemble des importations chinoises a progressé en juin de 19,3% sur un an, la plus faible progression mensuelle depuis 20 mois, ce qui pourrait indiquer un essoufflement de la croissance économique" du géant asiatique, ajoutait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

L'accélération de l'inflation chinoise à 6,4% en juin, son plus haut niveau en trois ans selon un indicateur publié samedi, avivait les préoccupations des opérateurs, qui redoutent de nouvelles mesures de resserrement monétaire propre à ralentir encore davantage la croissance du pays.

Le retournement des cours du baril après deux semaines de forte hausse montre que "si les perspectives de croissance (chez les principaux pays consommateurs) sont mises en doute, alors l'humeur des investisseurs bascule rapidement et on les voit déserter les marchés pétroliers", relevait Tamas Varga.

Les cours pâtissaient de surcroît du sensible renchérissement du dollar face à un euro sous pression, alors que les principaux dirigeants de l'Union européenne (UE) devaient se réunir lundi à Bruxelles sur fond de craintes d'une contagion de la crise de la dette au sein de la zone euro.

L'appréciation du billet vert rend moins attractifs les achats de pétrole, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises.

rp



(AWP / 11.07.2011 12h31)


Commenter Le brut recule, inquiétudes sur la demande aux Etats-Unis et en Chine


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

lundi 16 octobre 2017 à 15:43

Kurdes: le pompage des deux principaux champs pétroliers de …

Bagdad: Le pompage dans les deux principaux champs pétroliers de Kirkouk, province où les troupes gouvernementales irakiennes ont lancé une opération aux...

lundi 16 octobre 2017 à 13:02

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017 à 12:51

Ordonnances: la CGT pétrole menace de grève à compter du 23 …

Paris: La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la...

lundi 16 octobre 2017 à 12:36

Le pétrole monte, la tension croît au Kurdistan irakien

Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus lundi en cours d'échanges européens par les craintes que les tensions en Irak entre le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite