Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie, le marché reprend son souffle avant l'emploi US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché reprenant son souffle après la très forte hausse de la veille et avant la publication du rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis, baromètre de la vigueur de l'économie américaine.

Vers 10h00 GMT (12h00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août s'échangeait à 117,70 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 89 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 56 cents à 98,11 dollars.

Les cours du baril s'accordaient un répit après leur très forte hausse enregistrée la veille: le Brent avait bondi de près de 5 dollars et le WTI de 2 dollars, touchant des niveaux plus vus depuis la mi-juin, après la publication des chiffres du cabinet ADP sur l'emploi dans le secteur privé américain.

Le cabinet ADP a estimé que le secteur privé américain avait créé 157'000 emplois en juin, bien plus qu'en mai et bien plus qu'anticipé par les analystes, redonnant confiance aux opérateurs sur la résistance du marché de l'emploi aux Etats-Unis, premier pays consommateur de brut dans le monde.

"Mais l'optimisme du marché était quelque peu modéré vendredi par une réaction tardive aux chiffres officiels des stocks pétroliers américains publiés jeudi, qui ont montré un recul bien moins important qu'attendu des réserves de brut" aux Etats-Unis, soulignait Peter Bassett, de Westhouse Securities.

Le Département américain de l'Energie (DoE) a fait état d'une baisse de 900'000 barils des stocks de brut lors de la semaine terminée le 1er juillet, deux fois plus faible qu'attendu par les analystes, ainsi que de légères baisses des stocks de produits pétroliers et d'essence.

"Un rebond des stocks de brut surviendra probablement dans les prochaines semaines, alors que la demande d'essence est restée faible la semaine dernière avant le week-end prolongé de la fête nationale américaine", relevait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

Le 4 juillet, fête nationale aux Etats-Unis, est marqué par une recrudescence des déplacements en voiture et représente habituellement le pic annuel de la consommation de carburants dans le pays.

Dans ce contexte, l'élan du marché devrait rester suspendu à la publication vendredi du rapport officiel sur l'emploi et le chômage américains en juin, très attendu par les investisseurs et considéré comme un baromètre permettant d'évaluer la vigueur de la première économie mondiale, notait M. Kryuchenkov.

"Etant donné que la forte hausse (de jeudi) a été déclenchée par le rapport de l'ADP, l'attention se tournera essentiellement vendredi vers le rapport mensuel sur l'emploi" américain, confirmait Olivier Jakob, de la société suisse Petromatrix.

En début de semaine, les analystes de Goldman Sachs et de Barclays Capital avaient relevé leurs prévisions sur le prix du baril, notant tous deux l'impact modéré de la mise sur le marché par l'Agence internationale de l'Energie (AIE) de pétrole issu des stocks stratégiques de ses Etats-membres, et relevant d'autre part la relative solidité des perspectives de la consommation mondiale de brut.

Ces nouvelles prévisions avaient contribué à alimenter le regain de confiance des opérateurs.

cha



(AWP / 08.07.2011 12h31)


Commenter Le brut se replie, le marché reprend son souffle avant l'emploi US


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite