Menu
RSS
A+ A A-

Le brut accélère sa hausse, après de bons chiffres sur l'emploi aux USA

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole évoluaient en forte hausse jeudi en fin d'échanges européens, accélérant leur progression après des indicateurs positifs sur le marché de l'emploi aux Etats-Unis, ainsi qu'une nouvelle baisse des stocks de brut aux Etats-Unis.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août s'échangeait à 117,20 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 3,58 dollars par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,42 dollar, à 98,07 dollars.

Le Brent et le WTI sont montés respectivement à 118,08 dollars et 99,42 dollars peu avant 15H00 GMT, leur plus hauts niveaux depuis la mi-juin.

Les cours du baril étaient fortement soutenus par des indicateurs positifs sur l'état du marché du travail aux Etats-Unis, confortant l'optimisme sur la demande du premier consommateur d'or noir dans le monde.

"Les derniers chiffres du cabinet en ressources humaines ADP étaient bien meilleurs qu'attendu, et cela a contribué au solide rebond des cours du pétrole", soulignait Christophe Barret, de Crédit Agricole CIB.

Le cabinet ADP a estimé que le secteur privé américain avait créé 157.000 emplois en juin, bien plus qu'en mai et bien plus qu'anticipé par les analystes.

Par ailleurs, le nombre d'inscriptions au chômage a reculé la semaine dernière, retombant à son plus bas niveau depuis la mi-mai.

Deux signes de bon augure avant la publication vendredi du rapport mensuel sur l'emploi et le chômage américain, considéré comme un baromètre de la vigueur de la reprise économique du pays.

Les cours ont ensuite légèrement limité leurs gains après la publication des chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), dont la tonalité "est apparue neutre", indiquait M. Barret.

Le DoE a fait état d'une baisse de 900.000 barils des stocks de brut aux Etats-Unis lors de la semaine terminée le 1er juillet, mais ce recul était plus de deux fois plus faible qu'attendu par les analystes, et trois fois moins important que l'estimation avancée mercredi par la fédération professionnelle API.

Le ministère américain a également annoncé un recul inattendu, de 200.000 barils, des stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) et une diminution de 600.000 barils des réserves d'essence, alors que le marché tablait dans les deux cas sur une légère hausse.

"Alors que le recul des stocks de brut peut s'expliquer par de moindres importations, la baisse des produits raffinés suggère un accroissement de la consommation" dans le pays, indiquaient les experts de Commerzbank.

"La demande d'essence est restée faible la semaine dernière, cela reflète probablement des niveaux de prix élevés à la pompe", relevait de son côté Christophe Barret.

Les stocks d'essence sont particulièrement surveillés en pleine saison estivale, marquée par de grands déplacements en voiture, alors que la semaine en cours a débuté par le week-end de la fête nationale américaine, durant lequel la consommation de carburant enregistre habituellement son pic annuel.

Les cours du pétrole avaient pâti mercredi d'un regain d'inquiétude sur la crise grecque et les risques de contagion dans la zone euro, ainsi que d'un nouveau relèvement des taux d'intérêt en Chine, propre à ralentir la demande énergétique du géant asiatique.

fah



(AWP / 07.07.2011 18h41)


Commenter Le brut accélère sa hausse, après de bons chiffres sur l'emploi aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite