Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule à New York, inquiétudes pour la demande

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole se sont un peu repliés mercredi à New York, offrant toutefois une certaine résistance à une série d'indicateurs négatifs pour la demande, entre relèvement des taux en Chine et craintes de contagion de la crise de la dette en Europe.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en août a terminé à 96,65 dollars, en repli de 24 cents par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a fini presque inchangé, grignotant 1 cent à 113,61 dollars.

"Il y avait tellement de vents contraires pour pousser le prix du brut à la baisse (...) et pourtant le baril s'est maintenu", a noté Matt Smith, de Summit Energy.

Le cours du baril à New York ne s'est jamais éloigné très loin de l'équilibre en cours de séance, malgré le raffermissement de la monnaie américaine qui renchérit le coût du brut pour les investisseurs munis d'autres devises que le dollar.

Le billet vert, considéré comme une valeur refuge, a profité de la prudence des investisseurs, qui a au contraire pesé sur le marché pétrolier et les attentes de consommation future en énergie.

Les investisseurs s'inquiétaient de voir la crise de la dette en zone euro affecter l'économie du continent, et sa consommation de brut.

Alors qu'un compromis avait été trouvé la semaine dernière pour venir en aide financièrement à la Grèce, les craintes de contagion à d'autres pays ont été ravivées mardi par l'abaissement de la note du Portugal, relégué dans la catégorie des investissements spéculatifs par l'agence de notation Moody's.

En Chine, moteur de la demande en énergie, la banque centrale a annoncé mercredi son troisième relèvement des taux d'intérêt de l'année, alors que la lutte contre l'inflation reste la priorité du gouvernement, faisant craindre un ralentissement de la croissance du pays.

Enfin aux Etats-Unis, l'indice ISM sur l'activité dans les services s'est révélé décevant, avec un ralentissement de l'activité en juin.

"Hier, on achetait du pétrole pour se protéger contre les incertitudes, aujourd'hui on vend du pétrole par crainte d'estimations revues en baisse pour la demande", a noté Phil Flynn, de PFG Best Research.

Entre crise de la dette en Europe et hausse des taux en Chine, la perception du marché est qu'"il sera difficile pour la demande de croître dans ces conditions", a rapporté de son côté Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report.

Mardi, les prix du pétrole avaient fortement progressé dans le sillage des prix de l'or et de l'argent, le baril engrangeant près de 2 dollars à New York malgré, déjà, un raffermissement de la monnaie américaine.

"Il y a une vigueur sous-jacente au sein du marché pétrolier", a observé Matt Smith. "Il n'y a pas vraiment d'éléments pour la soutenir, mais le marché ne semble pas vouloir reculer depuis qu'il est repassé au-dessus de 96 dollars".

rp



(AWP / 07.07.2011 06h21)


Commenter Le brut recule à New York, inquiétudes pour la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite