Menu
RSS
A+ A A-

Les cours progressent nettement, après le week-end prolongé aux USA

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole progressaient fortement mardi en fin d'échanges européens, renouant avec l'élan de la semaine précédente après un week-end prolongé aux Etats-Unis, et avant une série d'indicateurs américains importants attendus dans les jours à venir.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août s'échangeait à 113,30 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,91 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,85 dollar par rapport à la clôture de vendredi, à 96,79 dollars.

Les cours du baril s'affichaient en nette hausse, après être restés quasiment inchangés lundi, jour où le marché new-yorkais était resté fermé en raison de la fête nationale américaine.

"Après ce long week-end aux Etats-Unis, les prix du brut ont résolument rebondi et engrangé des gains sensibles, alors que les inquiétudes sur la crise grecque ont tendance à s'émousser", expliquait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Les ministres des Finances de la zone euro ont donné leur feu vert en fin de semaine dernière au déblocage d'une nouvelle tranche du plan d'aide financière à la Grèce pour éviter une faillite imminente du pays.

Les cours retrouvaient l'élan de la semaine précédente, au cours laquelle ils avaient engrangé près de 8 dollars à Londres, dopés notamment par l'adoption par le Parlement grec d'un budget de rigueur draconien garantissant la poursuite du soutien financier international.

La bouffée d'optimisme du marché permettait de reléguer au second plan un sensible raffermissement du dollar face à l'euro, propre à rendre moins attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises.

La prudence devrait cependant rester de mise chez les investisseurs, l'agence de notation Standard & Poor's ayant averti lundi que les dernières propositions d'accord entre Athènes et ses créanciers privés pourraient équivaloir à un défaut de paiement selon ses critères.

Les opérateurs continuent par ailleurs de s'interroger sur l'impact de la décision de l'Agence internationale de l'Energie (AIE), annoncée il y a deux semaines, de mettre sur le marché 60 millions de barils de pétrole avec pour but de faire baisser les cours du baril.

La banque d'affaire Goldman Sachs a estimé, dans une note citée lundi par l'agence Dow Jones Newswires, que la décision de l'AIE devrait avoir un effet bien moins important qu'attendu sur les prix du brut, du fait de la répartition géographique de la mise à disposition de ces stocks, un avis susceptible de soutenir les cours.

"D'une manière générale, les fondamentaux du marché sont robustes", estimaient les analystes de Barclays Capital, qui ont relevé mardi leurs objectifs de prix du brut pour 2012, mettant en avant une demande jusqu'à présent robuste et en ligne avec leurs prévisions initiales.

Dans les prochains jours, "il faut cependant s'attendre à une volatilité significative, au gré des indicateurs macroéconomiques importants publiés dans les prochains jours, notamment le rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis" attendu vendredi, avertissait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

jq



(AWP / 05.07.2011 18h33)


Commenter Les cours progressent nettement, après le week-end prolongé aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite