Menu
RSS
A+ A A-

Le brut progresse, le marché surveille la Grèce et guette le dollar

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse mardi en cours d'échanges européens, dans un marché nerveux au lendemain d'un jour férié américain, confronté à un raffermissement sensible du dollar face à l'euro et aux incertitudes persistantes sur le dossier grec.

Vers 10h00 GMT (12h00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août s'échangeait à 111,08 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 69 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 42 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 95,36 dollars.

Les cours du baril alternaient hausses et baisses depuis le début des échanges asiatiques, peinant à choisir une direction après être restés quasiment inchangés la veille, où le marché new-yorkais était resté fermé en raison de la Fête nationale américaine.

"Les prix du brut n'ont pas beaucoup évolué dans un volume d'échanges atone, en raison du jour férié aux Etats-Unis, et sont restés coincés dans une fourchette étroite", rappelait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

"Le reste de la semaine devrait être plus mouvementé, et il faut s'attendre au retour d'une volatilité significative, au gré des indicateurs macroéconomiques importants publiés dans les prochains jours, notamment le rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis" dévoilé vendredi, ajoutait-il.

Le marché du pétrole voyait sa progression limitée mardi par un raffermissement du dollar face à l'euro, qui rendait moins attractif l'achat de brut libellé dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les craintes sur la Grèce continuaient par ailleurs d'alimenter la prudence des opérateurs.

L'agence de notation Standard & Poor's a averti lundi que les dernières propositions d'accord entre Athènes et ses créanciers privés pourraient équivaloir à un défaut de paiement selon ses critères - une situation susceptible de déstabiliser le système bancaire européen.

"Le regain d'inquiétude (sur la Grèce) pourrait réveiller les pressions baissières sur le marché du pétrole. Il n'y a aucune raison de croire que les agences de notation donneront leur approbation" à ces projets de renouvellement des titres de la dette grecque "et il est hautement improbable que leur position sur le sujet soit négociable", relevait Filip Petersson, de la banque SEB.

Les opérateurs continuent par ailleurs de s'interroger sur l'impact de la décision de l'Agence internationale de l'Energie (AIE), annoncée il y a deux semaines, de mettre sur le marché 60 millions de barils de pétrole afin d'entraîner un recul des cours du baril.

La banque d'affaire Goldman Sachs a cependant estimé, dans une note rapportée lundi par l'agence Dow Jones Newswires, que la décision de l'AIE devrait avoir un effet bien moins important qu'attendu sur les prix du brut, un avis susceptible de soutenir les cours.

cha



(AWP / 05.07.2011 12h31)


Commenter Le brut progresse, le marché surveille la Grèce et guette le dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 18 décembre 2017 à 06:10

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par le recul du nombre des puits de pétrole en...

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

Pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite