Menu
RSS
A+ A A-

Le brut sans direction, marché atone marqué par un jour férié américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole continuaient d'osciller dans une fourchette étroite lundi en fin d'échanges européens, peinant à se trouver une direction dans un marché sans élan et sans grand volume en raison d'un jour férié aux Etats-Unis.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août s'échangeait à 111,60 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 17 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 5 cents à 94,99 dollars.

Les cours du baril oscillaient autour de l'équilibre dans un marché sans grand volume, marqué par l'absence de nombreux opérateurs américains et la fermeture du marché new-yorkais, en raison de la fête nationale des Etats-Unis.

Les inquiétudes persistantes sur les perspectives de la consommation mondiale et les incertitudes sur la crise grecque alimentaient par ailleurs la prudence des investisseurs.

"Le fait que les prix du pétrole ont persisté à chuter vendredi, en dépit d'un chiffre meilleur qu'attendu sur l'activité manufacturière américaine et la bonne tenue des marchés boursiers, montre que la dynamique (des cours du baril) est pour le moment à la baisse", soulignait Filip Petersson, analyste de la banque suédoise SEB.

Des statistiques montrant un ralentissement de l'activité manufacturière en Chine, deuxième pays consommateur d'or noir du monde, et dans la zone euro, avaient contribué vendredi à peser sur l'humeur des opérateurs, les incitant à engranger quelques bénéfices après le fort rebond des prix les jours précédents.

De même, les analystes s'interrogeaient sur la résistance de la demande américaine face à des niveaux de prix toujours élevés.

"Alors que la fête nationale américaine marque normalement le pic annuel des grands déplacements en voiture aux Etats-Unis, la demande d'essence la semaine précédente était 2% plus faible que l'an dernier à la même période", observaient les experts de Commerzbank.

Les cours avaient également été tirés vers le bas par l'annonce vendredi que le gouvernement américain avait vendu 30 millions de barils de brut puisés dans ses stocks stratégiques.

Cette opération entre dans le cadre de la décision de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) d'alimenter le marché pour compenser l'arrêt des exportations libyennes pendant la période estivale, marquée par une augmentation de la consommation.

"Ce pétrole issu des stocks stratégiques devrait se traduire dans les prochaines semaines par une hausse des stocks commerciaux, et tirer les prix du brut encore davantage vers le bas", estimait Commerzbank.

Un accroissement des réserves pétrolières américaines est traditionnellement considéré comme le reflet d'un manque de vigueur de la consommation énergétique et est de nature à peser sur les prix du baril.

La banque d'affaire Goldman Sachs a cependant estimé, dans une note rapportée par l'agence Dow Jones Newswires, que la décision de l'AIE devrait avoir un impact bien moins important qu'attendu sur les prix du brut, un avis susceptible de soutenir les cours.

mm



(AWP / 04.07.2011 18h32)


Commenter Le brut sans direction, marché atone marqué par un jour férié américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

lundi 16 octobre 2017 à 15:43

Kurdes: le pompage des deux principaux champs pétroliers de …

Bagdad: Le pompage dans les deux principaux champs pétroliers de Kirkouk, province où les troupes gouvernementales irakiennes ont lancé une opération aux...

lundi 16 octobre 2017 à 13:02

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017 à 12:51

Ordonnances: la CGT pétrole menace de grève à compter du 23 …

Paris: La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la...

lundi 16 octobre 2017 à 12:36

Le pétrole monte, la tension croît au Kurdistan irakien

Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus lundi en cours d'échanges européens par les craintes que les tensions en Irak entre le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite