Menu
RSS
A+ A A-

Hésitation dans une fourchette de prix étroite, sur un marché sans élan

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole peinaient à se trouver une direction, lundi en cours d'échanges européens, oscillant dans une fourchette étroite autour de l'équilibre, dans un marché sans élan en raison d'un jour férié aux Etats-Unis et prudent face au regain d'anxiété sur la crise grecque.

Vers 10h00 GMT (12h00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août s'échangeait à 111,65 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 12 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 11 cents à 95,05 dollars. Le marché new-yorkais restera fermé ce lundi en raison de la fête nationale américaine.

"Etant donné le jour férié aux Etats-Unis et l'absence d'indicateurs macroéconomiques significatifs ailleurs dans le monde, les échanges (sur le marché du pétrole) devraient rester modérés", soulignait Filip Petersson, analyste de la banque suédoise SEB.

"Le fait que les prix du pétrole ont persisté à chuter vendredi, en dépit d'un chiffre meilleur qu'attendu sur l'activité manufacturière américaine et la bonne tenue des marchés boursiers, montre que la dynamique (des cours du baril) est pour le moment à la baisse", notait-il tout de même.

Des statistiques montrant un ralentissement de l'activité manufacturière en Chine, deuxième pays consommateur d'or noir du monde, et dans la zone euro, avaient contribué vendredi à peser sur l'humeur des opérateurs, et les avaient incité à engranger quelques bénéfices après la forte hausse des prix les jours précédents.

Les cours avaient également été tirés vers le bas par l'annonce vendredi que le gouvernement américain avait vendu 30 millions de barils de brut puisés dans ses stocks stratégiques.

Cette opération entre dans le cadre de la décision de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) d'alimenter le marché pour compenser l'arrêt des exportations libyennes pendant la période estivale, marquée par une augmentation de la consommation.

"Ce pétrole issu des stocks stratégiques devrait se traduire dans les prochaines semaines par une hausse des stocks commerciaux, et tirer les prix du brut encore davantage vers le bas", estimaient les experts de Commerzbank.

Un accroissement des réserves pétrolières américaines est traditionnellement considéré comme le reflet d'un manque de vigueur de la consommation énergétique et est de nature à peser sur les prix du baril.

Les analystes s'interrogent sur la résistance de la demande américaine face à des niveaux de prix toujours élevés: "Alors que la fête nationale américaine marque normalement le pic annuel des grands déplacements en voiture aux Etats-Unis, la demande d'essence la semaine précédente était bien 2% plus faible que l'an dernier à la même période", observait Commerzbank.

Enfin, les incertitudes sur le dossier grec alimentaient la prudence des opérateurs, l'agence de notation Standard and Poor's ayant averti que les propositions d'un accord entre Athènes et ses créanciers privés pourraient équivaloir à un défaut de paiement - une situation susceptible de déstabiliser le système bancaire européen.

cha



(AWP / 04.07.2011 12h31)


Commenter Hésitation dans une fourchette de prix étroite, sur un marché sans élan


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite