Menu
RSS
A+ A A-

Hésitation dans une fourchette de prix étroite, sur un marché sans élan

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole peinaient à se trouver une direction, lundi en cours d'échanges européens, oscillant dans une fourchette étroite autour de l'équilibre, dans un marché sans élan en raison d'un jour férié aux Etats-Unis et prudent face au regain d'anxiété sur la crise grecque.

Vers 10h00 GMT (12h00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août s'échangeait à 111,65 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 12 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 11 cents à 95,05 dollars. Le marché new-yorkais restera fermé ce lundi en raison de la fête nationale américaine.

"Etant donné le jour férié aux Etats-Unis et l'absence d'indicateurs macroéconomiques significatifs ailleurs dans le monde, les échanges (sur le marché du pétrole) devraient rester modérés", soulignait Filip Petersson, analyste de la banque suédoise SEB.

"Le fait que les prix du pétrole ont persisté à chuter vendredi, en dépit d'un chiffre meilleur qu'attendu sur l'activité manufacturière américaine et la bonne tenue des marchés boursiers, montre que la dynamique (des cours du baril) est pour le moment à la baisse", notait-il tout de même.

Des statistiques montrant un ralentissement de l'activité manufacturière en Chine, deuxième pays consommateur d'or noir du monde, et dans la zone euro, avaient contribué vendredi à peser sur l'humeur des opérateurs, et les avaient incité à engranger quelques bénéfices après la forte hausse des prix les jours précédents.

Les cours avaient également été tirés vers le bas par l'annonce vendredi que le gouvernement américain avait vendu 30 millions de barils de brut puisés dans ses stocks stratégiques.

Cette opération entre dans le cadre de la décision de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) d'alimenter le marché pour compenser l'arrêt des exportations libyennes pendant la période estivale, marquée par une augmentation de la consommation.

"Ce pétrole issu des stocks stratégiques devrait se traduire dans les prochaines semaines par une hausse des stocks commerciaux, et tirer les prix du brut encore davantage vers le bas", estimaient les experts de Commerzbank.

Un accroissement des réserves pétrolières américaines est traditionnellement considéré comme le reflet d'un manque de vigueur de la consommation énergétique et est de nature à peser sur les prix du baril.

Les analystes s'interrogent sur la résistance de la demande américaine face à des niveaux de prix toujours élevés: "Alors que la fête nationale américaine marque normalement le pic annuel des grands déplacements en voiture aux Etats-Unis, la demande d'essence la semaine précédente était bien 2% plus faible que l'an dernier à la même période", observait Commerzbank.

Enfin, les incertitudes sur le dossier grec alimentaient la prudence des opérateurs, l'agence de notation Standard and Poor's ayant averti que les propositions d'un accord entre Athènes et ses créanciers privés pourraient équivaloir à un défaut de paiement - une situation susceptible de déstabiliser le système bancaire européen.

cha



(AWP / 04.07.2011 12h31)


Commenter Hésitation dans une fourchette de prix étroite, sur un marché sans élan


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite