Menu
RSS
A+ A A-

Les prix se replient en fin d'échanges européens - indicateurs décevants

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accentuaient leur repli vendredi en fin d'échanges européens, pénalisés par des indicateurs en Europe et en Chine confirmant le ralentissement de l'économie mondiale, et pâtissant de prises de bénéfices après le fort rebond enregistré les jours précédents.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août s'échangeait à 110,42 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,06 dollars par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 1,13 dollar à 94,29 dollars.

"Ce repli des cours du brut correspond à une correction plutôt raisonnable après la hausse (des dernières séances). Les marchés étaient sous pression après un indicateur manufacturier décevant en Chine", relevait Myrto Sokou, du courtier Sucden.

L'activité manufacturière en Chine a continué à croître en juin, mais à un rythme très faible, selon un indice d'une organisation proche du gouvernement, signe d'efficacité des mesures prises par Pékin pour maîtriser l'inflation.

Alors que la Chine, deuxième pays consommateur de brut dans le monde, est très surveillée par les opérateurs, cet indicateur "avivait les craintes d'un ralentissement économique du pays", susceptible d'affecter sa demande énergétique au deuxième semestre, soulignait Mme Sokou.

Un autre indicateur contribuait à assombrir l'humeur des opérateurs: en zone euro, la croissance de l'activité manufacturière a nettement ralenti en juin, l'indice la mesurant tombant à son plus bas niveau depuis un an et demi, renforçant les inquiétudes sur la solidité de la reprise économique mondiale.

Par ailleurs, l'annonce d'une accélération inattendue de l'activité de l'industrie manufacturière aux Etats-Unis en juin n'a pas permis de rasséréner les opérateurs, d'autant qu'un autre indicateur, lui aussi publié vendredi, témoignait d'une nouvelle baisse du moral des ménages américains.

Dans ce contexte, les investisseurs étaient tentés d'engranger quelques bénéfices, après une hausse de quelque 10 dollars des cours du Brent sur les quatre premiers jours de la semaine, et à l'approche d'un week-end prolongé aux Etats-Unis, où les marchés seront fermés lundi pour la fête nationale.

"La faiblesse des indices manufacturiers en Chine et les prises de bénéfices devraient peser sur le marché aujourd'hui. Par ailleurs, après plusieurs jours d'optimisme sur la Grèce, celui-ci pourrait retomber et les inquiétudes ressurgir" sur les pays fragiles de la zone euro, soulignait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

Les prix du pétrole avaient été soutenus cette semaine par l'adoption par le Parlement grec d'un budget de rigueur puis sa loi d'application, garantissant la poursuite du soutien financier de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI) à Athènes.

Ces deux votes avaient soulagé les marchés financiers, qui redoutaient la perspective d'un défaut de paiement du pays, et avait soutenu l'euro face au dollar. Cette dépréciation du billet vert rendait plus attractifs les achats de pétrole, libellés en dollars, pour les investisseurs munis d'autres devises.



Commenter Les prix se replient en fin d'échanges européens - indicateurs décevants


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

mercredi 20 septembre 2017 à 15:31

Le pétrole ouvre en hausse à New York avant un rapport sur l…

New York: Le baril de pétrole new-yorkais s'appréciait à l'ouverture mercredi, soutenu par un regain de spéculations sur une prolongation de l'accord...

mercredi 20 septembre 2017 à 12:43

Le pétrole monte un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi, en cours d'échanges européens, dans un marché prudent avant la publication des données...

mercredi 20 septembre 2017 à 07:36

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, sur l'espoir que les réserves américaines de brut augmentent...

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite