Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en net repli à New York après des indicateurs décevants

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole se repliaient vendredi à l'ouverture, après trois jours de hausse, des indicateurs en Europe et en Chine confirmant le ralentissement de l'économie mondiale.

Vers 13h10 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en août s'échangeait à 94,03 dollars, en baisse de 1,39 dollar par rapport à la veille.

"Des indicateurs en baisse ont été publiés en Europe et en Chine. Les cours ont du mal à maintenir leur progression alors que les perspectives de demande semblent se dégrader", a expliqué Phil Flynn, de PFG Best.

"C'est bien de sauver la Grèce et que la zone euro ne s'effondre pas, mais en fin de compte, cela ne veut pas dire que la demande de pétrole va progresser", a-t-il ajouté.

En zone euro, la croissance de l'activité manufacturière a nettement ralenti en juin, l'indice PMI la mesurant tombant à son plus bas niveau depuis un an et demi.

En Chine, deuxième consommateur de brut de la planète, le même indice a reculé à un niveau reflétant une quasi stagnation de l'activité.

Les cours avaient bondi d'environ cinq dollars sur les trois séances précédentes, alors que le Parlement grec adoptait le budget de rigueur, puis sa loi d'application, qui doit lui permettre de recevoir de nouveaux fonds de ses créanciers, l'Union européenne et le Fonds monétaire international.

Non seulement cela avait soulagé les marchés financiers, qui craignaient une faillite du pays, mais cela avait soutenu l'euro, et donc affaibli le dollar. Toute perte de valeur de la devise américaine rend le brut plus intéressant pour les acheteurs disposant d'autres monnaies.

Selon les analystes de Commerzbank par ailleurs, "les dernières estimations de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) pour juin semblent contredire l'opinion de l'Agence internationale de l'Energie (AIE), pour qui le marché fait face à une pénurie de pétrole".

La production réelle de l'OPEP a en effet augmenté, malgré sa décision début juin de laisser les quotas de ses pays membres inchangés. Depuis, l'AIE, qui représente les pays consommateurs industrialisés, a décidé de puiser dans ses stocks stratégiques pour alimenter le marché.



Commenter Le brut en net repli à New York après des indicateurs décevants


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite