Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, un indicateur chinois et des prises de bénéfices pèsent

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens, pénalisés par un indicateur manufacturier décevant en Chine et continuant de pâtir de prises de bénéfices après le fort rebond enregistré sur la semaine.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la Mer du Nord pour livraison en août s'échangeait à 111,45 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,10 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 70 cents à 94,72 dollars.

Les investisseurs engrangeaient quelques bénéfices, après une hausse de quelque 10 dollars des cours du baril sur les quatre premiers jours de la semaine, le marché ayant effacé le fort recul enregistré la semaine précédente après la décision de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) de recourir aux stocks stratégique de ses Etats-membres.

Le marché avait fortement grimpé mercredi et terminé à nouveau en hausse jeudi, après l'adoption par le Parlement grec d'un nouveau plan d'austérité.

"Le Parlement a approuvé la mise en oeuvre de ce plan, qui garantira le versement d'une nouvelle tranche d'aide financière à Athènes par la zone euro et le Fonds monétaire internationale (FMI) et donc évitera dans l'immédiat un défaut de paiement du pays", relevait Tamas Varga, du courtier PVM.

L'approbation du budget d'austérité grec a alimenté un regain de confiance des marchés, se traduisant notamment par un affaiblissement face à l'euro de la valeur refuge qu'est le dollar. La baisse du billet vert rend plus attractifs les achats de matières premières libellés dans la monnaie américaine, comme le brut, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Jeudi, "tous les regards se tournaient vers la Grèce", mais les investisseurs tournaient vendredi leur attention vers la Chine, où a été dévoilée une chute d'un indicateur manufacturier propre à plomber les cours du pétrole, expliquait Mme Varga.

L'activité manufacturière en Chine a continué à croître en juin, mais à un rythme très faible, selon un indice d'une organisation proche du gouvernement, signe d'efficacité des mesures prises par Pékin pour maîtriser l'inflation.

La banque HSBC avait indiqué plus tôt cette semaine que l'activité manufacturière en Chine était tombée en juin à un plus bas en 11 mois.

Alors que la Chine, deuxième pays consommateur de brut dans le monde, est très surveillée par les opérateurs, ces indicateurs avivaient les craintes d'un ralentissement économique susceptible d'affecter sa demande énergétique.

Dans ce contexte, le marché du pétrole ne parvenait plus à profiter de la faiblesse persistante du dollar face à un euro revigoré.

"La faiblesse des indices manufacturiers en Chine et les prises de bénéfices devraient peser sur le marché aujourd'hui. Par ailleurs, après plusieurs jours d'optimisme sur la Grèce, celui-ci pourrait retomber et les inquiétudes ressurgir" sur les pays fragiles de la zone euro, avertissait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

Les investisseurs guetteront par ailleurs vendredi la publication aux Etats-Unis de l'indice ISM d'activité dans l'industrie pour juin, après un indicateur ayant témoigné jeudi d'une accélération de l'activité économique dans la région de Chicago - publication "étonnamment solide" selon M. Petersson.



Commenter Le brut recule, un indicateur chinois et des prises de bénéfices pèsent


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite