Menu
RSS
A+ A A-

Forte hausse du brut après le vote grec et la chute des stocks aux USA

prix-du-petrole reprise de mercredi soir</preprise de mercredi soir:

reprise de mercredi soir


New York - Les prix du pétrole ont bondi mercredi à New York, sous l'effet d'avancées sur la Grèce où le Parlement a adopté un nouveau plan d'austérité crucial, et d'une chute des stocks de brut aux Etats-Unis.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en août a terminé à 94,77 dollars, en hausse de 1,88 dollar par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a progressé encore plus fortement, gagnant 3,62 dollars à 112,40 dollars.

Comme l'ensemble des marchés financiers, le marché pétrolier a accueilli avec soulagement l'approbation par les parlementaires grecs du budget pluriannuel d'austérité exigé par les bailleurs de fonds internationaux pour poursuivre leur soutien financier au pays.

"Le marché pense que le risque de défaut est repoussé dans le temps", a constaté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

"Par conséquent, on a vu l'euro se renforcer et le dollar s'affaiblir, ce qui a encouragé les achats" de brut, a-t-il expliqué.

Toute perte de valeur de la monnaie américaine rend les matières premières libellées en billet vert plus intéressantes pour les acheteurs munis d'autres devises.

"Le dollar a pâti des conséquences de la situation en Grèce", tirant les cours du pétrole à la hausse, a renchéri John Kilduff, d'Again Capital.

Par ailleurs, les chiffres hebdomadaires sur l'évolution des stocks pétroliers américains "sont ressortis très positifs" pour les prix, a ajouté l'analyste.

Ils ont notamment révélé une chute de plus de quatre millions de barils la semaine dernière des réserves de brut, qui avaient déjà diminué d'environ dix millions de barils sur les trois semaines précédentes.

Les réserves d'essence ont également baissé. Elles sont très surveillées avant le week-end prolongé par la fête nationale américaine le 4 juillet, qui marque d'habitude un pic de consommation de carburant.

"En plus, les raffineries ont ralenti leurs cadences en raison de problèmes d'exploitation. La production d'essence a nettement diminué, ce qui a soutenu le marché de l'essence", a observé Andy Lipow.

Déjà en forte hausse mardi, les cours ont désormais effacé la plus grande partie des pertes enregistrées sur le marché new-yorkais depuis jeudi dernier, lorsque l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a annoncé qu'elle allait mettre sur le marché 60 millions de barils puisés dans ses stocks stratégiques.

"Une fois le choc initial surmonté, la réaction du marché pétrolier semble montrer un certain scepticisme", ont constaté les analystes de Barclays Capital.

Selon ces analystes, cette mesure revient en effet à "emprunter du pétrole du futur pour le présent, parce qu'il faudra au final remplir de nouveau les stocks stratégiques".



Commenter Forte hausse du brut après le vote grec et la chute des stocks aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite