Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe fortement, grâce au regain d'optimisme sur la Grèce

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient fortement mardi en fin d'échanges européens, profitant d'un affaiblissement du dollar face à un euro revigoré, alors que les marchés étaient gagnés par l'optimisme sur la Grèce et le vote d'un nouveau plan d'austérité dans le pays.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la Mer du Nord pour livraison en août s'échangeait à 108,19 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,20 dollars par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 91 cents à 91,52 dollars.

"Les prix poursuivent leur rebond et confortent leurs gains, grâce à la bonne tenue des marchés boursiers et un affaiblissement du dollar", soulignait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

La monnaie unique européenne bénéficiait d'un regain de confiance des cambistes, porté par des espoirs de voir le Parlement grec adopter dans les jours à venir un budget d'austérité dont dépend le déblocage de nouvelles aides financières internationales à Athènes.

La sensible dépréciation du billet vert face à l'euro, accentuée après des indicateurs américains décevants - et notamment une nouvelle baisse en juin de la confiance des consommateurs aux Etats-Unis -, rendait plus attractifs les achats de pétrole libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

"Toute l'attention du marché se tourne désormais vers le vote du plan d'austérité grec, qui devrait clarifier les incertitudes actuelles sur les perspectives économiques de la Grèce, et apporter des gages de stabilisation à la zone euro", expliquait Mme Sokou.

La prudence devrait cependant persister parmi les opérateurs au cours des prochains jours, tempérait Bjarne Schieldrop, de la banque SEB.

"Le rebond des prix devrait rester timide avant le vote au Parlement grec. S'il vote contre les mesures d'austérité actuellement en discussion, alors on se rapprochera d'un défaut de paiement qui aggraverait l'aversion des investisseurs pour le risque", relevait-il.

Par ailleurs, le marché continuait de digérer la décision annoncée jeudi par l'Agence internationale de l'Energie (AIE) de mettre en vente sur un mois 60 millions de barils de brut tirés des stocks stratégiques de ses Etats-membres.

Cette annonce avait fait chuter de quelque 10 dollars les cours du Brent sur les séances de jeudi et vendredi, avant que ceux-ci n'esquissent un léger rebond lundi.

L'opération de l'AIE, qui entraînera un surplus d'offre significatif, devrait continuer de peser sur les échanges, d'autant que "l'Agence s'est dite prête à puiser davantage de pétrole issue des réserves stratégiques si cela s'avérait nécessaire", relevait Bjarne Schieldrop.

"La réaction d'Abdallah el-Badri, secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui a demandé à l'AIE de revenir sur sa décision, suggère qu'il n'y a pas eu de concertation entre ces organisations. Cela accroît le risque que les pays de l'Opep réagissent en diminuant leur production si les prix baissaient trop", notait de son côté Commerzbank.



Commenter Le brut grimpe fortement, grâce au regain d'optimisme sur la Grèce


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite