Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en hausse à New York, le marché spécule sur la Grèce

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole montaient mardi à l'ouverture à New York, le marché pariant sur le déblocage de nouveaux fonds pour la Grèce pour lui éviter de tomber en faillite.

Vers 13H10 GMT/15h10 HEC, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en août s'échangeait à 81,84 dollars, en hausse de 1,23 dollar par rapport à la veille.

"C'est encore une fois l'euro qui compte", a résumé Phil Flynn, de PFG Best.

"Le marché anticipe un accord sur les mesures d'austérité en Grèce. (Le président de la Banque centrale européenne) Jean-Claude Trichet a également suggéré qu'il était ouvert à une participation du secteur privé à une restructuration (de la dette grecque). Cela fait monter l'euro, et emmène le marché pétrolier", a-t-il expliqué.

Le Parlement grec débattait mardi d'un budget de rigueur, condition nécessaire au déblocage de nouveaux fonds par ses partenaires européens et le FMI et lui éviter ainsi de se trouver en défaut de paiement. Le plan doit être voté d'ici à jeudi.

Pour le marché pétrolier, l'optimisme des investisseurs influe de deux manières.

"Si on a de la stabilité en Europe, les attentes de demande de pétrole vont augmenter", a relevé Phil Flynn.

Par ailleurs, "si l'euro se renforce, cela soutient la valeur du pétrole", a-t-il ajouté.

L'affaiblissement du dollar face à la monnaie européenne rend en effet le brut, libellé en devise américaine, plus intéressant pour les acheteurs européens.

Les opérateurs s'inquiétaient par ailleurs des conséquences de la décision de l'Agence internationale de l'Energie (AIE), annoncée jeudi, de mettre sur le marché 60 millions de barils puisés dans ses stocks stratégiques pour alimenter le marché.

Si à court terme, cet afflux d'offre pèse sur les prix, les analystes s'interrogent sur la réaction des pays producteurs, notamment de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Le secrétaire général du cartel, Abdallah El-Badri, a demandé à l'AIE de suspendre "immédiatement" cette mesure, selon des propos cités par les analystes de Barclays Capital.

Les membres de l'Opep pourraient être tentés de freiner leur production en représailles, une décision susceptible de refaire partir les prix à la hausse.



Commenter Le brut en hausse à New York, le marché spécule sur la Grèce


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite