Menu
RSS
A+ A A-

Nouvelle baisse du brut à New York malgré l'optimisme sur la Grèce

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont fini en légère baisse lundi à New York, toujours sous le coup de la décision des pays consommateurs d'avoir recours à leurs stocks stratégiques, malgré un certain optimisme des marchés quant au dossier grec.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en août a terminé à 90,61 dollars, en recul de 55 cents par rapport à vendredi.

Les cours, qui ont chuté d'environ 8% sur les deux dernières semaines, ont entamé la séance en nette baisse. Ils ont réduit leurs pertes en fin de séance.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique s'est même hissé dans le vert, gagnant 88 cents à 105,99 dollars, après avoir plongé de neuf dollars jeudi et vendredi.

L'annonce jeudi dernier par l'Agence internationale de l'Energie (AIE) qu'elle mettait en vente 60 millions de barils de brut tirés des stocks stratégiques de ses Etats-membres, "pèse sur le marché", a expliqué Rich Ilczyszyn, de la maison de courtage Lind Waldock.

Mais "les cours ont déjà bien baissé. Je ne pense pas qu'ils puissent tomber beaucoup plus, parce qu'on est en période de grands déplacements en voiture (accompagnés habituellement par une augmentation de la consommation d'essence, ndlr) et que des ouragans peuvent menacer" les installations pétrolières du golfe du Mexique, a tempéré l'analyste.

Les cours ont par ailleurs limité leurs pertes alors que la Bourse de New York s'orientait en nette hausse et le dollar en baisse, les investisseurs anticipant le déblocage rapide de nouveaux fonds à la Grèce.

Tout affaiblissement du billet vert a tendance à soutenir les cours des matières premières, rendues plus intéressantes pour les acheteurs munis d'autres devises.

Pour les analystes de Barclays Capital, "le marché continue d'être affecté par la décision" de l'AIE, qui signifie que "la disponibilité de brut devrait s'améliorer au moins en partie au troisième trimestre".

L'AIE, qui représente les pays consommateurs industrialisés, a dit vouloir compenser l'arrêt des exportations libyennes, susceptible de créer des situations de pénurie en Europe en période estivale, marquée par une forte demande.

Cette annonce "a constitué une grande surprise pour le marché. Cela augmente clairement l'offre", a relevé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Selon l'analyste par ailleurs, "l'AIE a indiqué pendant le week-end qu'elle pourrait délivrer encore plus de pétrole. Cela met la pression sur les cours".

"Bien sûr, le marché pétrolier attend aussi de voir si le Parlement grec va approuver le plan d'austérité", dont dépend le versement d'une nouvelle aide à Athènes, au bord du défaut sur sa dette, a-t-il ajouté.

Les parlementaires grecs ont commencé lundi à débattre d'un budget pluriannuel de rigueur. Ils doivent voter d'ici à jeudi, sur fond de forte fronde sociale.

Les cours ont également été tirés vers le bas par la publication d'un indicateur industriel décevant en Chine, deuxième consommateur d'or noir de la planète, a observé Andy Lipow.



Commenter Nouvelle baisse du brut à New York malgré l'optimisme sur la Grèce


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite