Menu
RSS
A+ A A-

Le brut continue son repli, la décision de l'AIE et la Grèce pèsent

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole poursuivaient leur repli lundi en fin d'échanges européens, dans un marché plombé par les inquiétudes récurrentes sur la crise grecque et par l'annonce la semaine dernière par l'Agence internationale de l'Energie d'un recours aux réserves stratégiques.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la Mer du Nord pour livraison en août s'échangeait à 105,02 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, perdant 10 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Il était descendu au cours des échanges asiatiques jusqu'à 102,28 dollars, son plus bas niveau depuis le 18 février.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août, reculait de 48 cents à 90,68 dollars.

"Le marché continue d'être affecté par la décision de l'AIE d'alimenter le marché avec les réserves stratégiques", expliquaient les analystes de Barclays Capital, notant que "la disponibilité de brut devrait s'améliorer au moins en partie au troisième trimestre".

L'AIE avait annoncé jeudi qu'elle allait rendre disponible sur un mois 60 millions de barils de brut tirés des stocks stratégiques de ses Etats-membres, une nouvelle qui avait fait dégringoler les cours du Brent de quelque 10 dollars sur les séances de jeudi et vendredi.

"De leur côté, les pays du Golfe ne souhaitent apparemment pas réduire leur production (en dépit de la décision de l'AIE), ce qui signifie que le marché sera surapprovisionné dans les prochaines semaines, tirant encore plus les prix vers le bas", notaient de leur côté les analystes de Commerzbank.

Des prévisions révisées de grandes banques américaines étaient de nature à conforter ce scénario: JP Morgan a ainsi abaissé sa prévision de cours de 130 à 100 dollars le baril pour le troisième trimestre, tandis que Goldman Sachs table sur un baril de Brent autour de 105 ou 107 dollars au cours du prochain mois.

Des indicateurs américains moroses, montrant une stagnation de la consommation des ménages dans le pays en mai, mais surtout les soubresauts de la crise grecque --et le risque toujours pendant d'une contagion aux autres pays fragiles de la zone euro-- continuaient par ailleurs d'alimenter la nervosité du marché.

"Un nouveau chapitre de la tragédie grecque se jouera cette semaine avec le vote des mesures d'austérités nécessaires pour la poursuite de l'aide internationale. L'impact combiné de l'AIE et de la Grèce ont fait chuter le Brent ce matin", expliquait Tamas Varga, du courtier PVM.

Tandis que la colère gronde en Grèce où une grève générale est prévue à partir de mardi, le gouvernement s'est dit confiant sur l'adoption parlementaire d'un nouveau plan de rigueur, auquel l'aide de la zone euro et du Fonds monétaire international (FMI) est conditionnée.

Les cours du baril limitaient cependant sensiblement leurs pertes à la faveur d'un léger affaiblissement du dollar face à l'euro, qui rendait plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine, mais la prudence des opérateurs restait vive.



Commenter Le brut continue son repli, la décision de l'AIE et la Grèce pèsent


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite