Menu
RSS

Le brut poursuit son recul, au plus bas depuis mi-février à Londres

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accentuaient leur repli lundi en cours d'échanges européens, plombés par les inquiétudes récurrentes sur la crise grecque et par l'annonce de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) d'un recours à ses réserves stratégiques.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la Mer du Nord pour livraison en août s'échangeait à 104,09 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, perdant 1,03 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Il était descendu au cours des échanges asiatiques jusqu'à 102,28 dollars, son plus bas niveau depuis le 18 février.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août, reculait de 53 cents à 90,63 dollars.

Le marché restait sous le choc de la décision de l'AIE, dévoilée jeudi, de mettre à disposition 60 millions de barils de brut tirés des stocks stratégiques de ses Etats-membres, une annonce qui avait fait dégringoler les cours du Brent de quelque 10 dollars sur les seules séances de jeudi et vendredi.

"L'AIE va apporter au marché une offre supplémentaire de 2 millions de barils par jour sur le prochain mois, c'est davantage que la production libyenne manquante", commentaient les analystes de Commerzbank, relevant que le marché abandonnait les gains réalisés depuis le début de la guerre en Libye.

"De leur côté, les pays du Golfe ne souhaitent apparemment pas réduire leur production (en dépit de la décision de l'AIE), ce qui signifie que le marché sera surapprovisionné dans les prochaines semaines, tirant encore plus les prix vers le bas", ont-ils poursuivi.

Des prévisions révisées de grandes banques américaines étaient de nature à conforter ce scénario: JP Morgan a ainsi abaissé sa prévision de cours de 130 à 100 dollars le baril pour le troisième trimestre, tandis que Goldman Sachs table sur un baril de Brent autour de 105 ou 107 dollars au cours du prochain mois.

"Cette décision très inhabituelle de l'AIE reflète les sérieuses inquiétudes sur la robustesse de l'économie mondiale", menacée par les cours élevés du brut, ont souligné les experts de JBC Energy.

Les craintes des opérateurs sur un ralentissement de la reprise économique dans les pays industrialisés étaient par ailleurs alimentées par les soubresauts de la crise grecque, et le risque d'une contagion aux autres pays fragiles de la zone euro.

"Un nouveau chapitre de la tragédie grecque se jouera cette semaine avec le vote des mesures d'austérités nécessaires pour la suite de l'aide internationale. L'impact combiné de l'AIE et de la Grèce ont fait chuter le Brent de 2,50 dollars ce matin", expliquait Tamas Varga, du courtier PVM.

Tandis que la colère gronde en Grèce où une grève générale est prévue à partir de mardi, le gouvernement grec s'est dit confiant sur l'adoption parlementaire d'un nouveau plan de rigueur, auquel l'aide de la zone euro et du Fonds monétaire international (FMI) est conditionnée.

Cependant, les tensions sur l'offre à plus long terme persistent, "et cela signifie que l'action de l'AIE pourrait bientôt perdre de son efficacité", tempéraient les experts de JBC Energy.

"La question est de savoir ce que fera l'AIE une fois que les prix seront remontés de 10 à 15 dollars, et si elle puisera à nouveau dans ses stocks", s'interrogeaient-ils.



Commenter Le brut poursuit son recul, au plus bas depuis mi-février à Londres

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

jeudi 20 avril 2017 à 20:52

Le pétrole finit sans tendance, tentant de se stabiliser

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole n'ont pas vraiment dégagé de tendance jeudi, tentant de reprendre pied au lendemain d'une forte...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite