Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en chute de 4,12 USD à 91,29 USD le baril à New York

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole dégringolaient jeudi à l'ouverture à New York, tombant au plus bas depuis février face à l'accumulation de signes de ralentissement de l'économie dans le monde.

Vers 13h10 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en août s'échangeait à 90,80 dollars, en recul de 4,61 dollars par rapport à la veille.

Les cours sont tombés à l'ouverture de la séance à la criée à 90,32 dollars, leur plus bas niveau depuis fin février.

"Où que l'on regarde, il semble que la croissance ralentit", a résumé Phil Flynn, de PFG Best.

La banque centrale américaine a révisé à la baisse mercredi ses prévisions de croissance pour les Etats-Unis, qu'elle voit désormais sous 3% pour 2011, et à la hausse ses prévisions de taux de chômage.

Jeudi, l'idée d'une baisse de régime de l'économie américaine s'est confirmée avec l'annonce d'une hausse inattendue des inscriptions au chômage la semaine dernière dans le premier pays consommateur d'or noir.

Ces nouvelles "mettent en relief la magnitude du ralentissement de l'économie: cela pèse sur les prix et sur les scénarios d'évolution de la demande" de pétrole, a estimé John Kilduff, d'Again Capital.

"La situation du marché de l'emploi, et de l'économie en général, ne justifie pas des prix aussi élevés. Je pense que les cours vont passer sous 90 dollars", a-t-il prévenu.

En Chine, l'indice de la banque HSBC mesurant l'activité manufacturière est tombé en juin à son plus faible niveau en onze mois. Il reflète désormais une quasi-stagnation.

Cette statistique "suggère que l'affaiblissement de la demande et la croissance moins bonne que prévu ne seront pas des phénomènes exclusivement américains", a commenté Phil Flynn.

"Cela augure mal de la demande d'énergie: cela suggère que les mesures prises par le gouvernement chinois pour ralentir l'économie fonctionnent peut être trop bien, surtout dans un contexte de ralentissement de l'économie américaine et de difficultés de la zone euro", a-t-il ajouté.



Commenter Le brut ouvre en chute de 4,12 USD à 91,29 USD le baril à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 22 août 2017 à 15:50

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York en attendant le…

New York: Le pétrole coté à New York s'affichait en légère baisse à l'ouverture mardi, le marché hésitant entre la perspective d'un...

mardi 22 août 2017 à 12:15

Le pétrole remonte, hésitation avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant après un point sans surprise de...

mardi 22 août 2017 à 07:46

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

lundi 21 août 2017 à 21:36

Le pétrole, sous les prises de bénéfices, termine en net rec…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York ont clôturé en nette baisse lundi à New York, touchés par...

lundi 21 août 2017 à 18:18

Le pétrole recule, prudence avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient nettement lundi en fin d'échanges européens dans un marché prudent après le rebond marqué de vendredi...

lundi 21 août 2017 à 12:15

Le pétrole recule avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi en cours d'échanges européens alors que des représentants de l'Opep et de ses...

lundi 21 août 2017 à 11:28

Pétrole: Total va racheter Maersk Oil pour 7,45 milliards de…

Paris: Total va racheter la société d'exploration-production pétrolière danoise Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars, une opération majeure qui va lui...

lundi 21 août 2017 à 10:11

Rosneft finalise son implantation stratégique en Inde

Moscou: Le pétrolier public russe Rosneft a annoncé lundi avoir finalisé la reprise avec ses partenaires de l'indien Essar Oil, une opération...

lundi 21 août 2017 à 10:10

L'Angola, pays pétrolier plongé dans une sévère crise économ…

Luanda: L'Angola, qui vote mercredi pour des élections générales, est un pays riche d'immenses réserves pétrolières, mais peine encore à en faire...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite