Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en chute de 4,12 USD à 91,29 USD le baril à New York

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole dégringolaient jeudi à l'ouverture à New York, tombant au plus bas depuis février face à l'accumulation de signes de ralentissement de l'économie dans le monde.

Vers 13h10 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en août s'échangeait à 90,80 dollars, en recul de 4,61 dollars par rapport à la veille.

Les cours sont tombés à l'ouverture de la séance à la criée à 90,32 dollars, leur plus bas niveau depuis fin février.

"Où que l'on regarde, il semble que la croissance ralentit", a résumé Phil Flynn, de PFG Best.

La banque centrale américaine a révisé à la baisse mercredi ses prévisions de croissance pour les Etats-Unis, qu'elle voit désormais sous 3% pour 2011, et à la hausse ses prévisions de taux de chômage.

Jeudi, l'idée d'une baisse de régime de l'économie américaine s'est confirmée avec l'annonce d'une hausse inattendue des inscriptions au chômage la semaine dernière dans le premier pays consommateur d'or noir.

Ces nouvelles "mettent en relief la magnitude du ralentissement de l'économie: cela pèse sur les prix et sur les scénarios d'évolution de la demande" de pétrole, a estimé John Kilduff, d'Again Capital.

"La situation du marché de l'emploi, et de l'économie en général, ne justifie pas des prix aussi élevés. Je pense que les cours vont passer sous 90 dollars", a-t-il prévenu.

En Chine, l'indice de la banque HSBC mesurant l'activité manufacturière est tombé en juin à son plus faible niveau en onze mois. Il reflète désormais une quasi-stagnation.

Cette statistique "suggère que l'affaiblissement de la demande et la croissance moins bonne que prévu ne seront pas des phénomènes exclusivement américains", a commenté Phil Flynn.

"Cela augure mal de la demande d'énergie: cela suggère que les mesures prises par le gouvernement chinois pour ralentir l'économie fonctionnent peut être trop bien, surtout dans un contexte de ralentissement de l'économie américaine et de difficultés de la zone euro", a-t-il ajouté.



Commenter Le brut ouvre en chute de 4,12 USD à 91,29 USD le baril à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite