Menu
RSS
A+ A A-

Le brut chute sur prises de bénéfices et inquiétudes persistantes

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole chutaient jeudi en cours d'échanges européens, pâtissant de prises de bénéfices après le net rebond de la veille, sur fond d'inquiétudes persistantes sur l'économie américaine, de craintes sur la crise grecque et de fort renchérissement du dollar.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la Mer du Nord pour livraison en août s'échangeait à 111,81 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,40 dollars par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août, lâchait quant à lui 1,96 dollar à 93,44 dollars.

Les cours du baril souffraient de prises de bénéfices de la part des investisseurs, après avoir bondi mercredi de plus de 3 dollars à Londres et de 1,24 dollar à New York.

La nervosité reprenait le dessus sur le marché après les déclarations du directeur de la Réserve fédérale américaine (Fed) Ben Bernanke sur l'état de l'économie américaine, mais aussi "une chute d'un indicateur manufacturier chinois", a expliqué Filip Petersson, de la banque suédoise SEB.

Selon un indice PMI de la banque HSBC, l'expansion de l'activité manufacturière en Chine, deuxième consommateur mondial de brut, est tombée en juin à son plus faible niveau en 11 mois, enregistrant une quasi-stagnation.

De son côté, la Fed a révisé en baisse mercredi ses prévisions de croissance aux Etats-Unis, confirmant le ralentissement dont témoigne depuis plusieurs semaines une série d'indicateurs décevants, mais l'institution n'a pas prolongé pour autant son programme de rachats d'actifs destiné à soutenir l'économie.

Ben Bernanke a par ailleurs averti qu'une incapacité à résoudre la crise grecque "constituerait une menace pour les systèmes financiers européens, le système financier mondial, et pour l'unité politique de l'Europe".

Les dirigeants européens, réunis en sommet jeudi soir à Bruxelles, devraient tenter de rassurer les marchés, alors que les inquiétudes persistantes face à la crise budgétaire de la Grèce continuaient de peser jeudi sur l'euro face au dollar.

L'appréciation du billet vert contribuait à rendre moins attractifs les achats de pétrole libellés dans la monnaie américaine.

"Le tableau relativement inquiétant sur l'économie américaine dressé hier (par la Fed), les difficiles négociations sur la Grèce au niveau européen, et le risque de nouveaux indicateurs décevants forment une combinaison qui n'est pas de nature à tirer les prix vers le haut", commentait M. Petersson.

Les cours du pétrole avaient été dopés mercredi par une nette diminution des stocks de brut et d'essence aux Etats-Unis.

Les stocks de brut ont reculé de 1,7 million de barils la semaine dernière, soit deux fois plus qu'anticipé par les analystes, après avoir chuté de plus de huit millions de barils sur les deux semaines précédentes. Les réserves d'essence ont également diminué (-500.000 barils), alors qu'une augmentation était attendue et que les raffineries ont accéléré leurs cadences.



Commenter Le brut chute sur prises de bénéfices et inquiétudes persistantes


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite