Menu
RSS
A+ A A-

Cours en baisse dans un marché toujours prudent sur la Grèce

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole évoluaient à la baisse mercredi en cours d'échanges européens dans un marché qui reste préoccupé par la Grèce, malgré la confiance accordée par le Parlement grec au gouvernement du pays, prélude à l'adoption d'un nouveau train de mesures d'austérité.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la Mer du Nord pour livraison en août s'échangeait à 110,72 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 23 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, cédait 68 cents à 93,49 dollars.

"Encore une fois, les craintes autour de la dette souveraine grecque sont au coeur des préoccupations", observaient les analystes de JBC Energy.

Le gouvernement du premier ministre Georges Papandréou a obtenu avec une faible marge hier la confiance du Parlement grec pour mener à bien la mise en place de nouvelles mesures d'austérité, condition essentielle au déblocage d'une nouvelle tranche des 110 milliards de prêts promis l'an passé à Athènes par l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI).

Mais, l'issue positive de ce vote était largement anticipée "et n'a pas surpris les marchés. Les prix n'ont ainsi que très peu profité de cette nouvelle", tempéraient les analystes de la Commerzbank.

En effet, la crise financière grecque est toujours loin d'être réglée, et les craintes d'un défaut de paiement de la Grèce continuent de plomber le moral des investisseurs.

Si les tensions liées à la crise des dettes des pays de la périphérie de la zone euro restent le principal vecteur de mouvement, "le marché devrait tout de même prêter attention mercredi au rapport hebdomadaire des stocks du Département américain de l'Energie (DoE) sur la semaine achevée le 17 juin", relevait Andrey Kryuchenkov, analyste chez VTB Capital.

Ces chiffres sont décortiqués chaque semaine par le marché, en quête de signes d'une amélioration de la demande pétrolière, jusqu'à présent toujours en berne, des Etats-Unis, premier consommateur de brut au monde.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une nouvelle baisse des réserves américaines de brut, de 800.000 barils.

En revanche, les réserves d'essence auraient augmenté de 800.000 barils, un chiffre qui sera particulièrement surveillé, à l'approche de la période des grands déplacements estivaux aux Etats-Unis, qui s'accompagne traditionnellement d'une hausse de la consommation d'essence.

Les produits distillés (dont gazole et fioul de chauffage) devraient pour leur part avoir progressé de 500.000 barils.

Les marchés guetteront également avec une grande attention la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), dont les conclusions sont attendues à 18H15 GMT.

Selon de nombreux observateurs, les signes d'un ralentissement marqué de la reprise de la première économie mondiale devraient encourager l'institution à maintenir une politique très accommodante et son taux d'intérêt directeur proche de zéro.



Commenter Cours en baisse dans un marché toujours prudent sur la Grèce


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite