Menu
RSS
A+ A A-

Léger rebond du brut à New York après un plus bas de quatre mois

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont légèrement rebondi lundi à New York, après avoir atteint en début de journée leur plus bas niveau depuis février, dans un marché toujours inquiet des conséquences de la crise budgétaire grecque.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juillet a terminé à 93,26 dollars, en hausse de 25 cents par rapport à vendredi.

A Londres en revanche, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance août a fini sur un recul de 1,52 dollar à 111,69 dollars.

"Je continue de penser que les cours vont baisser mais le marché tente de rebondir", a constaté Rich Ilczyszyn, de la maison de courtage Lind-Waldock.

"Les cours ont atteint un niveau technique auquel de gros courtiers avaient recommandé de procéder à des achats. Je pense aussi que le marché (pétrolier) rebondit avec le marché boursier. Mais si la Bourse baisse, je suis confiant dans le fait que le pétrole va suivre", a-t-il poursuivi.

Le baril, qui avait plongé de six dollars la semaine dernière sur le marché new-yorkais, est tombé lundi à 91,14 dollars, son plus bas niveau depuis la fin février. Il est remonté en fin de séance alors que Wall Street s'orientait à la hausse.

"Le marché s'inquiète du ralentissement de l'économie et des difficultés de la Grèce et de l'Europe", a estimé Tom Bentz, de BNP Paribas, observant "de nombreuses liquidations de positions à la hausse".

"L'inquiétude, c'est que si la Grèce tombe, cela pourrait entraîner d'autres pays dans la zone euro. Toute l'économie de la zone euro pourrait ralentir, alors que c'est une zone importante en termes de demande" de pétrole, a-t-il ajouté.

Réunis dimanche soir, les ministres des Finances de la zone euro ont laissé entrevoir un déblocage "d'ici mi-juillet" d'une nouvelle tranche d'aide, mais l'ont lié "à l'adoption de législations clés sur la stratégie budgétaire et les privatisations par le Parlement grec".

Les investisseurs espéraient davantage de progrès, inquiets de voir Athènes, incapable de se financer sur les marchés, se retrouver en situation de défaut de paiement.

Lundi, Jean-Claude Juncker, chef de file des ministres des Finances de la zone euro, a cependant annoncé une nouvelle réunion le 3 juillet pour décider d'une nouvelle aide. Entre temps, le Parlement grec doit entériner un nouveau train de mesures d'économies.

"Même si les fondamentaux du marché du pétrole (le rapport entre l'offre et la demande, ndlr) restent solides, les inquiétudes concernant la dette de la Grèce et leurs répercussions sur les marchés financiers et le marché des changes n'épargnent pas les cours" du brut, ont observé les analystes de Barclays Capital.

"Pour autant, au-delà des mouvements du marché à court terme, la perspective d'une réduction importante de l'offre hors de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et une demande mondiale robuste continuent de pointer vers une probable accentuation du déséquilibre entre offre et demande au troisième trimestre", ont-ils prévenu.



Commenter Léger rebond du brut à New York après un plus bas de quatre mois


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite