Menu
RSS
A+ A A-

Le brut reprend sa baisse à l'ouverture à New York

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole repartaient à la baisse lundi à l'ouverture à New York, après avoir perdu six dollars le baril la semaine dernière, alors que les investisseurs s'inquiétaient toujours des conséquences de la crise grecque.

Vers 13H10 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juillet s'échangeait à 92,66 dollars, en recul de 35 cents par rapport à vendredi.

Il est tombé dans les échanges électroniques précédant la séance à la criée à 91,14 dollars, son plus bas niveau depuis la fin février.

"C'est toujours la même chose: le marché s'inquiète du ralentissement de l'économie et des difficultés de la Grèce et de l'Europe", a constaté Tom Bentz, de BNP Paribas, observant "de nombreuses liquidations de positions à la hausse".

"L'inquiétude, c'est que si la Grèce tombe, cela pourrait entraîner d'autres pays dans la zone euro. Toute l'économie de la zone euro pourrait ralentir, alors que c'est une zone importante en termes de demande" de pétrole, a-t-il ajouté.

Les marchés européens ont réagi négativement à la dernière réunion sur la crise grecque, dimanche soir à Luxembourg. Les ministres des Finances de la zone euro ont laissé entrevoir un déblocage "d'ici mi-juillet" d'une nouvelle tranche d'aide, mais l'ont lié "à l'adoption de législations-clés sur la stratégie budgétaire et les privatisations, par le Parlement grec".

Les investisseurs espéraient davantage de progrès, inquiets de voir Athènes, incapable de se financer sur les marchés, se retrouver en situation de défaut de paiement. Cela pourrait avoir des répercussions importantes sur le secteur bancaire de la région, qui détient une partie importante de la dette du pays.

"Même si les fondamentaux du marché du pétrole (le rapport entre l'offre et la demande, ndlr) restent solides, les inquiétudes concernant la dette de la Grèce et leurs répercussions sur les marchés financiers et le marché des changes n'épargnent pas les cours" du brut, ont observé les analystes de Barclays Capital.

"Pour autant, au-delà des mouvements du marché à court terme, la perspective d'une réduction importante de l'offre hors de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et une demande mondiale robuste continuent de pointer vers une probable accentuation du déséquilibre entre offre et demande au troisième trimestre, ont-ils prévenu.



Commenter Le brut reprend sa baisse à l'ouverture à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite