Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, pénalisé par la Grèce

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole baissaient nettement vendredi à l'ouverture à New York, alors que le marché continuait de s'inquiéter des répercussions de la crise grecque sur la demande d'énergie.

Vers 13H10 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juillet s'échangeait à 93,60 dollars, en recul de 1,35 dollar par rapport à la veille.

Dans les échanges électroniques précédant la séance à la criée, il est tombé à 92,12 dollars, son plus bas niveau depuis fin février.

"Le pétrole est inquiet de la manière dont la crise grecque va être résolue", a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

"Même si le gouvernement a été remanié, quelle que soit l'issue de cette crise, il y a aura de nouvelles mesures d'austérité, qui vont affecter l'économie et la demande de produits pétroliers", a-t-il expliqué.

Le Premier ministre grec a nommé vendredi un nouveau gouvernement, avec pour mission de faire adopter d'ici la fin du mois un projet de loi d'austérité, vivement contesté mais jugé indispensable par les créanciers du pays pour débloquer une deuxième vague d'aide financière à Athènes, au bord du défaut de paiement.

Les marchés boursiers et l'euro s'orientaient à la hausse vendredi, rassurés par les déclarations de la chancelière allemande Angela Merkel et du président français Nicolas Sarkozy. Il sont convenus de chercher une solution rapide pour aider la Grèce, avec une participation volontaire des créanciers privés.

"Mais le marché pétrolier est plus prudent, parce que même si de nouveaux prêts sont accordés, il y a aura des répercussions sur l'économie", a estimé M. Lipow.

Pour les analystes de Barclays Capital par ailleurs, les cours sur le marché new-yorkais "sont devenus de plus en plus une manière d'exprimer son opinion sur l'économie américaine".

La plupart des statistiques économiques publiés depuis un mois aux Etats-Unis suggèrent un net ralentissement de l'activité du premier pays consommateur d'or noir.



Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, pénalisé par la Grèce


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 juillet 2017 à 20:58

Le pétrole termine en nette baisse, marché tourné vers l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont signé une nette baisse vendredi, perdant le terrain gagné la veille sur fond d'inquiétudes...

vendredi 21 juillet 2017 à 18:34

Le pétrole baisse dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole baissaient vendredi en fin d'échanges européens, les investisseurs optant pour la prudence avant l'annonce du décompte hebdomadaire...

vendredi 21 juillet 2017 à 15:25

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production de l'Op…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, souffrant d'inquiétudes sur le niveau de production de...

vendredi 21 juillet 2017 à 13:32

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

Lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...

vendredi 21 juillet 2017 à 12:11

Le pétrole monte un peu avant les réunions de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient quelque peu vendredi en cours d'échanges européens, sur fond de spéculations avant des réunions des pays...

vendredi 21 juillet 2017 à 06:46

Les cours du pétrole sans direction en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction claire vendredi matin en Asie, les investisseurs tentant de comprendre les implications d'un recul...

jeudi 20 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole termine en baisse, hésitations avant l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, marquant le pas au lendemain d'une bonne séance et sur...

jeudi 20 juillet 2017 à 18:05

Le pétrole recule dans un marché incertain avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, les investisseurs peinant à se positionner avant que l'Opep et ses...

jeudi 20 juillet 2017 à 17:17

ExxonMobil mis à l'amende pour non respect de sanctions liée…

Washington: Le département du Trésor a infligé jeudi une amende de 2 millions de dollars à ExxonMobil pour n'avoir pas respecté les...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite