Menu
RSS
A+ A A-

Sans direction, les inquiétudes sur la Grèce minent le marché

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole évoluaient sans direction jeudi en fin d'échanges européens, dans un marché très volatil gagné par l'anxiété face l'ampleur de la crise de la dette en Grèce et toujours agité par les incertitudes sur la solidité de la reprise économique américaine.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la Mer du Nord pour livraison en août, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, valait 113,79 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 78 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Le contrat du Brent pour livraison en juillet, arrivé à expiration, avait terminé mercredi à 117,10 dollars, ayant chuté de plus de 3 dollars sur la séance.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet cédait quant à lui 5 cents à 94,76 dollars. Il avait dégringolé de plus de 4 dollars mercredi.

Les prix du baril peinaient à se ressaisir après leur violente chute de la veille, dans un marché plombé par les incertitudes financières de la zone euro.

"La détérioration de la situation en Grèce a été l'étincelle qui a rallumé l'anxiété du marché. Une réunion des ministres de l'Eurogroupe n'a abouti à aucune avancée, et les manifestations massives à Athènes n'ont fait qu'aggraver les choses", soulignait Edward Meir, analyste de MF Global.

Les ministres des Finances de la zone euro et de l'Union européenne (UE) ne sont pas encore parvenus à un accord sur un nouveau plan de soutien financier à la Grèce, toujours incapable de se financer elle-même.

La crise sociale et politique s'accentuait jeudi dans le pays, alors que le Premier ministre Georges Papandréou tentait de remanier son gouvernement, et les investisseurs redoutent désormais une contagion aux autres pays fragiles de la zone euro.

"A court terme, les marchés surveilleront très attentivement ce qui se passera dans la zone euro au cours des prochains jours. Tant qu'il n'y aura pas de claire indication sur la manière dont la crise grecque sera résolue, il faut s'attendre à une faiblesse de l'euro, et donc à un renchérissement du dollar propre à peser" sur les prix du pétrole, soulignait M. Meir.

La nette appréciation du dollar, monté jeudi à son plus fort niveau depuis trois semaines face à l'euro, rendait encore moins attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine.

Aux Etats-Unis, premier pays consommateur d'or noir dans le monde, les opérateurs reléguaient au second plan des statistiques meilleures que prévu: les inscriptions au chômage y ont baissé plus que prévu la semaine dernière, et la construction de logements est repartie à la hausse en mai.

La série d'indicateurs décevants publiée mercredi, dont une chute brutale de l'activité industrielle dans la région de New York en mai, avait au contraire alimenté la prudence des investisseurs.

"La tendance baissière du marché à court terme ne devrait pas s'enrayer, en dépit des craintes persistantes sur le front de l'offre. Les échanges vont probablement continuer à se calquer sur les indicateurs macroéconomiques et le dollar", avertissait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

Autre nouvelle ignorée par le marché: l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a rappelé jeudi que la demande asiatique restait extrêmement robuste, relevant de 100.000 barils par jour sa prévision de demande mondiale de pétrole en 2011.



Commenter Sans direction, les inquiétudes sur la Grèce minent le marché


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite