Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, plombé par la Grèce

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole continuaient de baisser jeudi à l'ouverture à New York, malgré des indicateurs meilleurs que prévu aux Etats-Unis, sur un marché de plus en plus nerveux face à l'ampleur de la crise qui touche la Grèce.

Vers 13H10 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juillet s'échangeait à 94,57 dollars, en recul de 24 cents par rapport à la veille.

Il avait plongé de près de 4,56 dollars mercredi, après avoir atteint en séance son plus bas niveau depuis février.

"Les cours vont clairement rester sous pression. Le fait de finir la séance (mercredi) sous 95 dollars est un signal très négatif sur le plan technique", a commenté John Kilduff, d'Again Capital.

"Le dollar continue de progresser, et l'absence de solution à la crise grecque est négative pour les prix, car cela constitue une source d'incertitude du même type que la chute de (la banque d'affaires) Lehman Brothers" en septembre 2008, a-t-il prévenu.

Les marchés financiers s'inquiètent de voir la Grèce, sous le poids d'une dette publique considérable, se retrouver en situation de défaut de paiement, ce qui aurait de lourdes conséquences pour le secteur bancaire européen. Les responsables européens ne sont pas parvenus à se mettre d'accord mardi sur les modalités d'une nouvelle aide à Athènes.

Le marché pétrolier a peu réagi à la publication de statistiques meilleures que prévu aux Etats-Unis.

Les inscriptions au chômage y ont baissé plus que prévu la semaine dernière, et la construction de logements est repartie à la hausse en mai.

Mais ces chiffres restent à des niveaux faibles, a relevé M. Kilduff.

Autre nouvelle reléguée au second plan: l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a revu à la hausse, de 100.000 barils par jour, sa prévision de demande mondiale de pétrole en 2011.

"Les craintes de contagion (de la crise grecque à d'autres pays) vont peser sur le marché tant que les courtiers n'en sauront pas plus sur la manière dont la Grèce va restructurer et résoudre ses problèmes de dette", a prévenu Phil Flynn, de PFG Best.



Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, plombé par la Grèce


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

jeudi 17 août 2017 à 12:22

Le pétrole stable mais affaibli par la production américaine

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, affaiblis par la publication des données sur les réserves américaines...

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite