Menu
RSS
A+ A A-

Le brut peine à rebondir à New York après ses pertes de la veille

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole peinaient à rebondir mardi à l'ouverture à New York, alors que le marché tentait de se remettre des fortes pertes de la veille.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juillet s'échangeait à 97,22 dollars, en repli de 8 cents par rapport à lundi.

Le marché, en petite hausse au moment de l'ouverture, peinait à se remettre des pertes de la veille.

Le baril avait lâché près de 2 dollars alors que les investisseurs s'interrogeaient sur l'attitude de l'Arabie saoudite, déçue du statu quo décidé par l'Organisation des pays exportateur de pétrole la semaine passée sur la production alors qu'elle était en faveur d'une hausse des quotas.

L'actualité été mitigée mardi matin.

Les investisseurs digéraient toujours le fait que le royaume est en train d'augmenter son offre auprès des consommateurs asiatiques et européens, a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Mais d'un autre côté, la Chine a augmenté son taux d'utilisation des raffineries afin de répondre à sa solide demande intérieure, a ajouté l'analyste, ce qui est positif pour la demande de brut.

La publication sur les ventes de détail aux Etats-Unis en mai n'était pas très encourageante. Elles ont reculé sous le coup d'une forte baisse des ventes du secteur automobile, selon des chiffres du département du Commerce.

L'écart de prix entre le baril de Brent et celui de "light sweet crude", ou WTI, se maintenait à des niveaux record, à environ 23 dollars.

Alors que le marché pétrolier aux Etats-Unis était caractérisé par des réserves importantes, en Europe l'équilibre entre l'offre et la demande se faisait plus restreint.

Le Brent était soutenu par les problèmes de production au Nigeria, où la compagnie pétrolière anglo-néerlandaise Shell a déclaré lundi l'état de "force majeure" pour les mois de juin et de juillet après plusieurs incendies et fuites sur des oléoducs.

Des problèmes de production en mer du Nord pesaient également.



Commenter Le brut peine à rebondir à New York après ses pertes de la veille


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite