Menu
RSS
A+ A A-

le brut monte légèrement, l'écart entre le Brent et le WTI s'accentue

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole montaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, dans un marché nerveux affecté par une nouvelle hausse de l'inflation en Chine, et où l'écart entre les prix de référence à Londres et à New York atteignait un nouveau record.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la Mer du Nord pour livraison en juillet ressortait à 119,38 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, gagnant 28 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 8 cents à 97,37 dollars.

"La publication des chiffres de l'inflation chinoise a généré une certaine pression sur les prix du baril", qui ont brièvement évolué en recul dans les échanges asiatiques avant de se ressaisir, soulignaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

La hausse des prix à la consommation, principale jauge de l'inflation en Chine, a atteint 5,5% en mai, atteignant son plus haut niveau en près de trois ans. La banque centrale chinoise a annoncé dans la foulée une nouvelle hausse de 50 points de base du taux des réserves obligatoires des banques.

"Les chiffres de l'inflation fournissent une incitation aux autorités chinoises pour initier de nouveaux resserrements monétaires", au risque d'affecter sensiblement la consommation énergétique du géant asiatique, observait JBC Energy.

La différence entre le cours du Brent londonien et celui du WTI échangé sur la place new-yorkaise, les deux prix de référence sur les marchés pétroliers, continuait par ailleurs d'évoluer à des niveaux historiques, avec un écart record d'environ 22 dollars.

"Cet écart grandissant reflète les fondamentaux divergents pour les deux marchés", relevait Damien Cox, analyste de la société britannique EnergyQuote JHA.

"Les réserves de brut aux Etats-Unis, en particulier à Cushing (principal terminal pétrolier du pays, ndlr), sont à des niveaux très élevés, bien plus que la moyenne pour cette époque de l'année", ce qui pèse nettement sur le WTI, d'autant que la demande estivale américaine "pourrait pâtir de la faiblesse de l'économie", expliquait M. Cox.

L'oléoduc de Keystone, qui transporte du brut du Canada à Cushing, a rouvert lundi après plusieurs jours de réparation, laissant présager un accroissement encore plus sensible des stocks américains.

De son côté, le cours du Brent, qui reflète l'approvisionnement des marchés asiatiques et européens, restait soutenu par des difficultés endémiques sur le front de l'offre, étant notamment plus sensible aux violences dans le monde arabe.

"Les récentes pertes de production au Nigeria (premier producteur africain de brut, ndlr) jouent un rôle" et la paralysie de la production libyenne, depuis février et le début du conflit dans le pays, "génèrent en Europe une pénurie de brut de très haute qualité", léger en soufre et donc très apprécié des raffineurs, observait les analystes de Commerzbank.

Les investisseurs continuaient par ailleurs de s'interroger sur l'attitude que va adopter l'Arabie saoudite après l'échec de la dernière réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) la semaine dernière.

L'Opep avait laissé ses quotas inchangés, faute de consensus parmi ses membres, et contre la volonté de l'Arabie saoudite -- pourtant chef de file du cartel --, laquelle pourrait en conséquence augmenter unilatéralement sa production.



Commenter le brut monte légèrement, l'écart entre le Brent et le WTI s'accentue


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite