Menu
RSS

Le brut poursuit sa hausse à New York après la réunion de l'Opep

prix-du-petrole
:

New York - Les prix du pétrole ont nettement progressé pour la deuxième séance consécutive jeudi à New York, alors que le marché continuait de soupeser les conséquences de la décision de l'Opep de maintenir ses quotas de production.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juillet a terminé à 101,93 dollars, en hausse de 1,19 dollar par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 1,72 dollar à 119,57 dollars.

"Il y a un soutien persistant sur le marché à cause des incertitudes qu'a causées l'Opep", l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, en raison de son incapacité à trouver un consensus sur un relèvement de ses quotas de production, a indiqué Matt Smith, de Summit Energy.

Le baril avait déjà engrangé 1,65 dollar mercredi à l'annonce que l'Opep laissait inchangés ses quotas de production, qui sont au même niveau depuis deux ans et demi.

Les interrogations du marché se portaient sur le comportement que va adopter l'Arabie saoudite, premier producteur de l'organisation.

Saluant la récente envolée des prix du baril au-dessus de 100 dollars, les pays les plus conservateurs de l'organisation, le Venezuela et l'Iran, soutenus par l'Algérie, l'Irak ou encore l'Angola, se sont fermement opposés aux pays du Golfe, dont l'Arabie saoudite est le chef de file.

"Les quotas de production de l'Opep ne sont qu'un chiffre, qui n'est pas toujours respecté", a souligné Matt Smith.

Pour Tom Bentz, de BNP Paribas, "l'unique raison derrière la hausse du marché est que les investisseurs attendaient plus que ce qu'ils auraient dû. La réalité est que les Saoudiens vont faire ce qu'ils voudront et injecter plus de pétrole sur le marché".

L'attention portée à l'Opep par le marché a éclipsé d'autres nouvelles au potentiel baissier pour le marché, comme la hausse du dollar qui pèse en général sur les actifs libellés dans la monnaie américaine.

Le dollar a profité du recul de l'euro, pénalisé par des incertitudes sur une aide supplémentaire pour la Grèce, en difficulté budgétaire, et par la révision en baisse des attentes d'inflation de la Banque centrale européenne pour l'année prochaine.

Les investisseurs ont également ignoré une nouvelle déception sur un indicateur aux Etats-Unis, où les dépôts de demandes d'allocation chômage se sont maintenus à niveau élevé la semaine passée, avec 427'000 inscriptions, là où les analystes tablaient sur un repli.

Toutefois, l'annonce simultanée d'une réduction nette et inattendue du déficit commercial du pays en avril a contrebalancé la mauvaise nouvelle sur l'emploi.

Une inconnue faisait peser un risque de volatilité accru dans les échanges sur le marché pétrolier, a par ailleurs souligné Tom Bentz: la possibilité que l'Agence internationale de l'Energie et l'EIA, agence du département américain de l'Energie, mettent à disposition une partie des réserves stratégiques.

"Il faudra garder un oeil là-dessus", a prévenu l'analyste.

Une telle décision n'aurait pas forcément pour effet de faire reculer les prix, ont de leur côté prévenu les analystes de JPMorgan.

"Si le monde s'inquiète des futurs problèmes d'offre, une mise à disposition des ces stocks par l'AIE ne fera pas grand chose pour calmer les craintes, et pourrait même les renforcer", ont-ils estimé.



Commenter Le brut poursuit sa hausse à New York après la réunion de l'Opep

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 26 avril 2017 à 07:21

Les cours du pétrole reculent légèrement en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse mercredi après l'annonce d'estimations d'une hausse des réserves américaines de brut.

mardi 25 avril 2017 à 21:04

Le pétrole termine en légère hausse mais reste déprimé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement progressé mardi, ne parvenant guère à sortir de la torpeur dans laquelle ils...

mardi 25 avril 2017 à 18:13

Le pétrole recule un peu, le marché attend les réserves amér…

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la baisse mardi en fin d'échanges européens, les marchés avançant au pas à la veille...

mardi 25 avril 2017 à 15:26

Sans élan, le pétrole stagne à l'ouverture à New York

New York: Le pétrole stagnait à l'ouverture à New York mardi, le marché se montrant peu enclin à la prise de risque...

mardi 25 avril 2017 à 12:25

Le pétrole peine à rebondir, la Russie inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, la Russie refusant de se joindre aux pays de l'Opep...

mardi 25 avril 2017 à 09:35

Norvège: la production pétrolière augmente en mars

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'or noir d'Europe de l'ouest, a progressé en mars, à 1,734 million...

mardi 25 avril 2017 à 07:18

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole a rebondi mardi en Asie en dépit d'incertitudes sur la capacité de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)...

lundi 24 avril 2017 à 20:56

Le pétrole termine en baisse, souffrant toujours des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse lundi à New York, les investisseurs continuant à s'inquiéter du haut...

lundi 24 avril 2017 à 18:18

Le pétrole repart en petite baisse dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse lundi en fin d'échanges européens, dans un marché ballotté entre inquiétudes liées à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite