Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole freiné par le regain de la production américaine

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole a baissé mardi, sous la pression d'une hausse de la production de brut aux Etats-Unis et de la prudence de l'Agence internationale de l'Energie sur les perspectives de demande d'or noir dans le monde.
Le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en décembre, référence américaine du brut, a cédé 1,06 dollar pour terminer à 55,70 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

Sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a reculé de 95 cents pour finir à 62,21 dollars.

Ce repli "est probablement une réaction à l'annonce par l'Agence américaine de l'Energie (EIA) d'un nouveau coup d'accélérateur dans l'extraction de pétrole aux Etats-Unis", a avancé Bart Melek de TD Securities.

Selon l'EIA, la production américaine va croître de 80.000 barils par jour (b/j) en décembre pour atteindre 6,17 millions de barils par jour (mbj).

"Ce n'est pas une grande surprise, il est normal de voir aux prix actuels une hausse de la production, mais cet élan pourrait ne pas durer notamment car les dépenses d'investissements dans le secteur restent limitées", a toutefois souligné M. Melek.

Les cours du brut, aussi bien à New York comme à Londres, sont montés la semaine dernière à leur plus haut niveau depuis 2015.

La révision à la baisse par l'Agence internationale de l'Energie de ses prévisions de demande de pétrole en 2017 et en 2018, justifiée par une météo plutôt clémente et l'augmentation des prix du brut, a aussi pesé sur les cours mardi, selon Robert Yawger de Mizuho.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a, à l'inverse, revu à la hausse ses prévisions de la consommation d'or noir dans le monde, en 2017 comme en 2018.

Production et exportations records


Les investisseurs s'attendent par ailleurs à la publication mercredi de chiffres hebdomadaires sur le marché du pétrole aux Etats-Unis de nature à faire baisser les cours, a avancé M. Yawger.

Selon la prévision médiane d'analystes sondés par Bloomberg, les réserves américaines de brut devraient avoir baissé de 2,4 millions de barils, celles d'essence de 1,5 million de barils et les stocks de produits distillés reculé de 1,8 million de barils.

Mais "il est probable que le rapport fasse également état d'une production et d'exportations à des niveaux records", reléguant au second plan une éventuelle hausse des stocks de brut, a souligné M. Yawger.

"Le fait qu'on échange le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. autour de 55 dollars et celui de Brent autour de 60 dollars incite les producteurs de pétrole de schiste à accroitre leurs extractions", a-t-il détaillé en rappelant que le nombre de puits de forage en activité la semaine dernière, selon le dernier rapport de la société Baker Hugues, a enregistré sa plus forte progression depuis juin.

Parallèlement, si les exportations américaines montent à un niveau jamais atteint auparavant, "cela signifie que les Etats-Unis prennent des parts de marché aux membres de l'OPEP", a-t-il ajouté.

"Le cartel va peut-être être moins disposé à s'engager dans une extension de son accord de limitation de production", a avancé M. Yawger.

Les membres de l'OPEP et leurs partenaires producteurs de brut, dont la Russie, sont liés par un accord de réduction de leur production pétrolière dans le but de rééquilibrer l'offre et la demande et de faire remonter les prix.

L'accord court jusqu'en mars 2018, mais sa prolongation devrait être au menu des discussions lors d'une série de réunions à Vienne le 30 novembre.


(c) AFP

Commenter Le pétrole freiné par le regain de la production américaine


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite