Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole stable, l'Arabie saoudite rassure

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole remontaient lundi en fin d'échanges européens, soutenus par de nouvelles promesses de l'Arabie saoudite sur ses exportations et par des propos de responsables de l'Opep.
Vers 16H10 GMT (18H10 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 55,63 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de un cent par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de novembre gagnait 19 cents à 49,48 dollars.

Après le roi saoudien, qui s'est exprimé depuis Moscou vendredi, le secrétaire général de l'OPEP, Mohammed Sanusi Barkindo, a à son tour défendu l'idée d'une poursuite de l'accord de baisse de la production qui lie l'Organisation des pays exportateurs de pétrole à d'autres producteurs, dont la Russie.

"L'OPEP a l'habitude de faire de grandes déclarations et de ne pas forcément s'y tenir, donc les investisseurs n'ont pas tellement réagi", a noté David Madden, analyste chez CMC Markets.

"Le marché s'inquiète de l'équilibre de l'offre et de la demande en 2018, et n'est pas persuadé que l'OPEP et ses partenaires arriveront à poursuivre l'accord tout au long de l'année", a commenté Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB.

L'OPEP se réunira fin novembre à Vienne.

Par ailleurs, l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial et figure de proue de l'OPEP, s'apprêterait à faire l'effort le plus marqué de son histoire en n'exportant que 7,15 millions de barils par jour, contre une demande 7,7 millions de barils par jour, a affirmé le ministère de l'Energie cité par l'agence Bloomberg.

Alors que la production de certains membres de l'OPEP continue de grimper, le premier producteur du cartel a mis les bouchées doubles cet été pour convaincre les marchés de la pérennité de l'accord.

Aux Etats-Unis, les analystes scrutaient par ailleurs le passage de la tempête Nate, qui a moins perturbé qu'attendu l'activité pétrolière.

"Tant qu'une tempête n'atteint pas la catégorie 3, la plupart des installations pétrolières aux Etats-Unis peuvent supporter son passage", a commenté Bill O'Grady de Confluence Investment.

"Des plateformes off-shore ont été évacuées mais cela ne veut pas dire que la production a été forcément arrêtée", a-t-il ajouté.
(c) AFP


Commenter Le pétrole stable, l'Arabie saoudite rassure


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

mercredi 13 décembre 2017 à 20:55

Le pétrole plombé par la hausse des stocks d'essence aux Eta…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse mercredi, l'annonce d'une hausse hebdomadaire des réserves d'essence et d'une progression...

mercredi 13 décembre 2017 à 18:21

Le pétrole baisse fortement avec la hausse des stocks améric…

Londres: Les cours du pétrole sont repartis en baisse mercredi en fin d'échanges européens, la hausse hebdomadaire des réserves d'essence des Etats-Unis...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite