Menu
RSS
A+ A A-

TransCanada abandonne son projet de méga-oléoduc ouest-est

prix du petrole MontréalMontréal: L'opérateur d'oléoducs TransCanada a annoncé jeudi l'abandon du projet controversé de construction d'un oléoduc géant qui prévoyait d'acheminer le pétrole de l'Ouest canadien vers la côte atlantique.
Long de quelque 4.500 km, l'oléoduc Énergie-Est, avec un débit de 1,1 million de barils de pétrole par jour, était combattu à la fois par les environnementalistes et plusieurs collectivités territoriales en raison des risques de pollution pour les nappes phréatiques et les rivières en cas de fuite sur le réseau.

"A la suite d'une analyse approfondie des nouvelles exigences (...) nous ne poursuivrons pas les démarches" de la construction de l'oléoduc, a indiqué Russ Girling, PDG de la société TransCanada.

L'oléoduc aurait été alimenté par le pétrole des sables bitumineux de l'Alberta depuis Hardisty, à 200 km au sud-est d'Edmonton, pour déboucher sur un terminal pétrolier à Saint-John au Nouveau-Brunswick, avec accès à l'océan Atlantique.

Si sur les deux tiers du tracé, l'oléoduc devait suivre un réseau existant, la pose de nouvelles conduites sur 1.500 km au Québec puis au Nouveau-Brunswick a été vivement combattue par les organisations de protection de l'environnement, les autochtones et mêmes des collectifs de citoyens.

"C'est un projet qui traversait plus de 700 cours d'eau, dont le fleuve Saint-Laurent et l'Outaouais", a rappelé jeudi David Heurtel, ministre québécois de l'Environnement.

Cette décision de renoncer à cet oléoduc témoigne aussi, selon M. Heurtel, d'un mouvement au niveau mondial en faveur de "la lutte contre les changements climatiques et la nécessité de passer à d'autres types de combustibles".

"La décision est une déception", a estimé pour sa part la député conservatrice Lisa Raitt, mettant la décision de TransCanada sur le compte de l'échec de la politique énergétique du gouvernement libéral de Justin Trudeau.

(c) AFP

Commenter TransCanada abandonne son projet de méga-oléoduc ouest-est


Le pétrole au Canada / Québec


mardi 26 septembre 2017

Canada: les réserves de brut léger revues en forte hausse

Montréal: L'Office national de l'énergie du Canada a revu mardi en forte hausse les réserves de pétrole brut léger de la province...

vendredi 28 juillet 2017

Le Québec met fin au projet d'exploiter le pétrole d'Anticos…

Montréal: Le gouvernement du Québec a décidé vendredi d'abandonner son objectif d'extraire du pétrole sur l'île d'Anticosti dans le Golfe du fleuve...

mardi 13 juin 2017

Pied-de-nez des pétroliers canadiens à Justin Trudeau

Montréal: Les compagnies pétrolières ont prévu mardi d'augmenter fortement leur production au Canada, véritable pied-de-nez au Premier ministre Justin Trudeau qui a...


- Voir toutes les nouvelles du pétrole au Canada / Québec

Les Compagnies pétrolières Canadiennes et Québécoises

L'oléoduc Keystone XL pour sortir le pétrole du Canada vers les Etats-Uni…

vendredi 24 mars 2017

Washington: En donnant son feu vert à la construction de l'oléoduc Keystone XL, le président Donald Trump ouvre les vannes à l'approvisionnement du pétrole canadien, extrait des sables bitumineux de l'Alberta (ouest).

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 07:50

Le pétrole à la hausse en Asie

hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, bénéficiant des estimations de la fédération professionnelle American...

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite