Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole en ordre dispersé après une baisse surprise des stocks aux Etats-Unis

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Le pétrole à terminé en légère hausse mercredi à New York après l'annonce d'une chute surprise des réserves de brut aux Etats-Unis mais en baisse à Londres alors que le Kurdistan irakien a voté massivement en faveur de l'indépendance.
Le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en novembre, référence américaine du brut, a augmenté de 26 cents pour clôturer à 52,14 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le baril de Brent de la mer du Nord sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres pour livraison à la même échéance a clôturé en baisse de 54 cents à 57,9 dollars le baril.

Selon les chiffres publiés mercredi par le département américain de l'Energie (DoE), les réserves de brut ont baissé de 1,8 millions de barils lors de la semaine achevée le 22 septembre à 471 millions.

Les réserves d'essence ont quant à elles augmenté de 1,1 million de barils alors que les analystes anticipaient un repli de 750.000 barils.

L'activité des raffineries, qui avait fortement ralenti après le passage de l'ouragan Harvey, a poursuivi son rebond, conduisant à une plus forte consommation de brut et à une plus grande production de produits raffinés.

Les cours du pétrole ont hésité après la publication du rapport du DoE.

L'absence de réaction très claire des investisseurs s'explique par la publication dès mardi soir de la fédération professionnelle du secteur, l'American Petroleum Institute (API) d'une baisse des stocks de brut. "Nous avons assisté à une réponse mutique des marchés pour cette raison", a avancé Matt Smith de ClipperData.

"Oui" massif au Kurdistan


"Le cours du Brent est touché par le contexte géopolitique et l'on observe quelques prises de bénéfices", a par ailleurs observé M. Smith.

La Commission électorale du Kurdistan a annoncé mercredi le vote positif au référendum d'indépendance du territoire, à une écrasante majorité de plus de 92%.

Ce résultat pourrait causer de nombreux remous sur les prix du pétrole, le président turc Recep Tayyip Erdogan ayant menacé de bloquer les exportations de pétrole kurde passant par son pays. L'Irak a également appelé ses partenaires à cesser d'acheter du pétrole kurde.

"Si Erdogan décide de couper cet accès, c'est surtout le cours du Brent qui sera touché, moins le Nymex", a souligné James Williams de WTRG Economics. "Le pétrole est exporté via la Turquie sur le marché européen par la mer Méditerranée", a-t-il rappelé.

Une autre raison à l'évolution différente des cours américains et britanniques vient de la hausse des exportations américaines dévoilées dans le rapport du DoE, à 1,5 million de barils par jour.

"Les importations nettes de brut des Etats-Unis ont reculé à cause d'une augmentation importante des exportations, qui ont atteint un nouveau record" depuis 2015, quand les producteurs américains ont à nouveau eu le droit d'exporter des barils, a souligné Torbjorn Kjus analyste chez DNB Markets.

"Cette tendance n'est pas complètement inattendue, vu la différence de prix entre les prix internationaux et le prix du WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. américain", a-t-il ajouté.

L'arrivée de plus en plus de barils américains sur le marché mondial ne profite logiquement pas au Brent européen.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en ordre dispersé après une baisse surprise des stocks aux Etats-Unis


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite