Menu
RSS
A+ A A-

Suisse : Addax Petroleum (Sinopec) ferme ses bureaux à Genève

prix du petrole genèveGenève: L'entreprise pétrolière Addax Petroleum, filiale du groupe chinois Sinopec, va fermer ses bureaux à Genève, où 1740 personnes sont employées, selon le journal suisse Tribune de Genève.
Une procédure de consultation concernant le personnel devrait durer jusqu'à la fin du mois, a indiqué le groupe lundi soir à l'agence suisse ATS.

Les bureaux genevois d'Addax Petroleum seront intégrés au siège de Sinopec à Pékin.

Le groupe va également fermer ses bureaux à Aberdeen, en Ecosse, et à Houston, aux États-Unis.

En juillet dernier, une procédure contre Addax Petroleum, soupçonnée de corruption, a été classée par la justice genevoise, moyennant le paiement de 31 millions de francs suisses (28,3 millions d'euros) par Addax en faveur de l'Etat de Genève, à titre de réparation.

Depuis, des rumeurs circulaient sur une possible restructuration d'ampleur, relève La Tribune de Genève.

La justice genevoise enquêtait sur des versements douteux, principalement vers le Nigeria. L'instruction était dirigée contre deux membres de la direction de la société pétrolière et contre la société elle-même.

La justice avait ouvert le 22 février une procédure pénale portant sur "des soupçons d'actes de corruption d'agents publics étrangers".

Il était reproché aux prévenus des "paiements injustifiés d'un montant total de plusieurs dizaines de millions de dollars en faveur d'une société et d'avocats au Nigeria", selon la justice genevoise qui soupçonnait que "ces versements pouvaient avoir servi à rémunérer illégalement des responsables nigérians dans le but de favoriser l'activité d'Addax dans ce pays".

A l'issue de quatre mois d'enquête approfondie, "il a été établi que les paiements précités n'étaient pas suffisamment documentés et que, par conséquent, des incertitudes demeuraient quant à leur légalité", a souligné en juillet dernier le procureur genevois en charge du dossier.

D'après le ministère public genevois, la société, "qui a collaboré au cours de la procédure, a indiqué avoir pris des mesures pour renouveler son personnel dirigeant à Genève" et "a également souligné avoir pris des mesures pour améliorer ses processus internes de lutte contre la corruption".

Addax Petroleum est une société fondée en 1994 par l'homme d'affaires suisse Jean-Claude Gandur, également grand collectionneur d'art contemporain. Il avait vendu sa société en 2009 au groupe chinois de raffinage Sinopec pour plus de 7 milliards de dollars.

(c) AFP

Commenter Suisse : Addax Petroleum (Sinopec) ferme ses bureaux à Genève


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite