Menu
RSS
A+ A A-

Chevron renoue avec les bénéfices au 2T grâce aux économies

prix du petrole New YorkNew York: La major pétrolière Chevron a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, grâce à sa cure d'austérité qui lui a permis de faire face à une baisse des prix de l'or noir comparé au premier trimestre.
Le bénéfice net s'est élevé à 1,45 milliard de dollars lors de cette période achevée fin juin, contre une perte nette de 1,47 milliard au deuxième trimestre 2016.

Ce résultat s'est traduit par un bénéfice par action de 91 cents, contre 87 cents attendus en moyenne par les analystes financiers. Le chiffre d'affaires de 34,48 milliards, en hausse de 18%, est également supérieur aux 32,67 milliards anticipés.

"Les résultats du deuxième trimestre se sont améliorés de façon substantielle comparé à il y a un an et la trésorerie est positive", a déclaré le PDG John Watson, cité dans le communiqué. "Nous avons enregistré une augmentation de la production (d'hydrocarbures) malgré des dépenses en baisse", a-t-il ajouté.

Dans le même temps, la production du groupe a atteint 2,78 millions de barils par jour (mbj), en hausse de 10% sur un an, conforme à l'objectif de 4 à 9% de hausse que s'est fixé Chevron pour 2017.

Le groupe californien est plus sensible aux fluctuations des cours de l'or noir que son rival ExxonMobil, qui a déçu Wall Street vendredi malgré un bénéfice net trimestriel presque doublé.

Alors que le prix du baril de pétrole était remonté aux alentours de 51 dollars en moyenne au premier trimestre, il est redescendu vers les 48 dollars au deuxième trimestre, en raison d'une offre de brut abondante sur les marchés.

Cette baisse du prix de l'or noir a ralenti le redressement de l'activité de "l'amont" (production-exploration pétrolière), vache à lait des majors mais devenue déficitaire lors des deux dernières années, en raison de l'effondrement de l'activité pétrolière aux Etats-Unis et des dépréciations d'actifs. Elle a affiché un bénéfice de 853 millions de dollars en dépit d'une perte de 102 millions aux Etats-Unis. Au premier trimestre, elle avait dégagé un bénéfice de 1,52 milliard de dollars.

L'activité de raffinage (aval) est restée solide, avec un bénéfice de 1,2 milliard de dollars, en baisse de 6,5%. Traditionnellement, quand les prix du brut sont bas, les coûts de traitement sont allégés, ce qui profite aux raffineurs comme Chevron, qui est également propriétaire de stations service.

(c) AFP

Commenter Chevron renoue avec les bénéfices au 2T grâce aux économies


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite