Menu
RSS
A+ A A-

Total continue à profiter de la remontée des cours du pétrole

prix du petrole ParisParis: Total a continué à bénéficier du redressement des cours du pétrole au deuxième trimestre et publié des résultats meilleurs que prévu, également alimentés par une hausse de sa production.
Le bénéfice ajusté - qui exclut des éléments volatils et exceptionnels - s'est inscrit en hausse de 14% à 2,5 milliards de dollars au deuxième trimestre, a indiqué le groupe pétrolier français dans un communiqué.

Cet indicateur-clef du secteur est ainsi supérieur aux attentes des analystes, qui tablaient en moyenne sur 2,3 milliards de dollars, selon un consensus établi par Factset.

Total a profité d'une hausse de 3% de sa production d'hydrocarbures à 2,5 millions de barils équivalent pétrole par jour au deuxième trimestre.

Elle a été permise par la montée en puissance de nouveaux projets, comme Kashagan au Kazakhstan ou Moho Nord au Congo.

Le groupe a aussi bénéficié de la remontée des cours du brut, avec un baril de Brent qui a progressé de 9% sur un an pour atteindre 49,6 dollars en moyenne au deuxième trimestre.

Le marché a en effet repris des couleurs depuis que les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres gros producteurs non membres du cartel se sont mis d'accord fin 2016 pour limiter la production et ainsi enrayer l'effondrement des prix.

Outre l'activité reine, l'exploration-production, le raffinage-chimie a pour sa part été à la peine avec des résultats et des volumes en baisse, certains sites étant à l'arrêt pour maintenance.

Au final, le bénéfice net du groupe s'est érodé de 2% à 2 milliards de dollars mais pour des raisons non-opérationnelles. Il a en effet pâti de la réévaluation comptable de la valeur des stocks de pétrole du groupe, les cours ayant baissé entre le premier et le deuxième trimestre.

"Dans un environnement de prix toujours volatil, Total réalise à nouveau un excellent trimestre", a salué le PDG Patrick Pouyanné, cité dans le communiqué.

"des marges de manoeuvre"


Le groupe, qui s'est lancé comme tous ses concurrents dans un programme d'économies lorsque les cours du pétrole ont durablement baissé il y a trois ans, a confirmé viser 3,5 milliards de dollars de réductions de coûts pour cette année.

Les investissements organiques resteront pour leur part contraints en 2017, entre 14 et 15 milliards de dollars.

Mais Total continue d'investir dans de nouveaux projets. A la tête d'un consortium international avec le chinois CNPCI, le français avait ainsi signé début juillet un accord gazier de 4,8 milliards de dollars avec l'Iran, malgré les pressions de Washington.

"Le groupe dispose des marges de manoeuvre pour tirer parti de l'environnement de coûts bas permettant de lancer des projets rentables et d'acquérir des ressources dans des conditions attractives", a souligné Patrick Pouyanné.

Total prévoit que la croissance annuelle de sa production devrait être supérieure à 4% en 2017, soutenue par le démarrage des opérations sur le champ d'Al-Shaheen au Qatar mi-juillet et la poursuite de la montée en puissance des nouveaux projets.

"Les démarrages de projets se poursuivront au deuxième semestre, avec principalement Libra Pioneiro au Brésil et Edradour-Glenlivet au Royaume-Uni", indique Total.

Le groupe français est le premier des géants du secteur, avec Royal Dutch Shell, à publier ses résultats trimestriels jeudi. Il sera suivi par les américains ExxonMobil et Chevron vendredi avant le britannique BP le 1er août.

(c) AFP

Commenter Total continue à profiter de la remontée des cours du pétrole


La Compagnie pétrolière française Total

Total va évaluer le potentiel pétrolier au large de la Guinée

lundi 09 octobre 2017

Paris: Total et les autorités guinéennes ont annoncé lundi que le groupe pétrolier et gazier français allait évaluer le potentiel en hydrocarbures au large de la Guinée.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 07:50

Le pétrole à la hausse en Asie

hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, bénéficiant des estimations de la fédération professionnelle American...

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite