Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse à New York

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations à l'occasion d'une réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de ses partenaires en Russie.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a augmenté de 57 cents à 46,34 dollars sur l'échéance de septembre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre a fini à 48,60 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 54 cents par rapport à la clôture de vendredi.

L'OPEP, dont l'Arabie saoudite est le chef de file, et d'autres gros producteurs non membres du cartel, Russie en tête, se sont retrouvés lundi à Saint-Pétersbourg pour faire le point sur l'accord décidé en novembre 2016 visant à enrayer l'effondrement des prix en limitant leur production.

A l'issue de cette réunion, le ministre saoudien de l'Energie, Khaled al-Faleh, a notamment dit vouloir s'adresser "de front" à la tendance baissière des prix et indiqué que les exportations de l'Arabie saoudite seraient limitées en août à 6,6 millions de barils par jour, contre plus de 7,2 millions certains mois de 2016.

"Aucune décision renversante n'a été prise lors de cette rencontre mais les commentaires du ministre saoudien ont au moins temporairement sauvé la mise et évité que les prix n'aillent plus bas", a remarqué John Kilduff d'Again Capital.

Les propos de Khaled al-Faleh "ont permis au marché de se dire que l'Arabie saoudite prenait vraiment à coeur de continuer à tenter de faire quelque chose pour endiguer l'excès d'offre de pétrole", a-t-il ajouté.

Accord prolongé en 2018?


La réunion de lundi a aussi permis d'obtenir l'accord du Nigeria pour se joindre aux baisses de l'offre une fois que sa production remontera à 1,8 million de barils par jour.

La première puissance pétrolière africaine et la Libye, deux membres de l'OPEP, avaient été exemptées de participer à ces mesures jusqu'à présent en raison des troubles affectant leur industrie. La remontée récente de leurs exportations fait partie des facteurs pesant ces derniers temps sur les prix.

"La production libyenne et nigériane s'est envolée dans les derniers mois, mais la situation dans les deux pays est très volatile, et les extractions pourraient être à nouveau perturbées à tout moment", ont noté les analystes de Capital Markets.

Même si le Nigeria et la Libye ne se sont pas engagés tout de suite à réduire leur production, "le simple fait qu'ils soient venus participer à la réunion est positif car cela montre qu'ils sont prêts à coopérer", a aussi relevé John Kilduff.

"Les marchés se sont par ailleurs concentrés sur le fait que l'accord pourrait être étendu au-delà de mars 2018 si cela s'avérait nécessaire", ont noté les analystes de PVM, qui conseillent à leurs clients de rester neutre et d'attendre d'en savoir plus avant de vendre ou d'acheter.

(c) AFP


Commenter Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

Pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite