Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: l'Opep "optimiste" malgré un rééquilibrage pas aussi rapide qu'espéré

prix du petrole istanbulIstanbul: Les efforts de l'Opep et d'autres pays producteurs pour réduire la production et faire remonter les prix du pétrole n'ont pas eu d'effet aussi rapidement qu'espéré, mais le secrétaire général de l'organisation s'est dit mercredi "optimiste" pour les mois à venir.
"Les six premiers mois (de l'année) ont été très difficiles (...) mais nous restons optimistes sur le fait que nous sommes sur la bonne voie pour aider le marché à se rééquilibrer", a déclaré Mohammed Barkindo à des journalistes en marge du Congrès mondial du pétrole d'Istanbul.

"L'écoulement des stocks (de pétrole) n'a pas donné lieu à une mise à jour suffisamment rapide des niveaux des stocks", phénomène auquel s'est ajoutée la reprise de la production dans certains pays producteurs, comme les Etats-Unis, a constaté le Nigérian.

L'OPEP et d'autres pays producteurs, dont la Russie, ont décidé fin 2016, dans un accord historique, de limiter leur production pour six mois, avant, fin mai, de prolonger cet accord jusqu'en mars 2018.

Si le cours du baril s'est redressé début 2017, après être tombé jusqu'à 26 dollars début 2016, il reste toujours coincé sous les 50 dollars, contre plus de 100 dollars à la mi-2014.

Ce faible niveau de prix met la pression sur de nombreux pays producteurs, qui ont vu leurs revenus s'éroder.

Selon M. Barkindo, l'initiative des pays producteurs a été pénalisée par des "vents contraires", comme des attentes trop hautes des marchés, la reprise de la production aux Etats-Unis, et une faible demande.

L'action de l'OPEP est aussi contrecarrée par la hausse de la production au Nigeria et en Libye ces dernières semaines.

Ces deux pays ont été exemptés de quotas, et la question se pose de les associer à l'effort, mais M. Barkindo a jugé "prématuré" d'évoquer ce sujet.

Pour rééquilibrer le marché, "nous devons régler le problème des stocks", a-t-il insisté.

"Les résultats sont encourageants" avec un recul des stocks de 100 millions de barils depuis le mois de janvier, et "nous nous attendons à ce que ce retrait soit plus rapide avec une hausse de la demande dans la seconde moitié de l'année", a-t-il estimé.

Le comité de suivi mis en place par l'OPEP et ses partenaires doit se réunir le 24 juillet prochain à Saint-Pétersbourg en Russie pour faire le point sur la mise en place de leur accord.

M. Barkindo s'est félicité du "haut niveau" de respect des quotas par les différents pays.

(c) AFP

Commenter Pétrole: l'Opep "optimiste" malgré un rééquilibrage pas aussi rapide qu'espéré


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite