Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole stagne à l'ouverture à New York

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert proche de l'équilibre lundi à New York, entre une petite révision encourageante des chiffres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et des signes de faiblesse de la demande en Asie.
Peu après l'ouverture, vers 13H20 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, prenait 13 cents à 44,87 dollars sur le contrat pour livraison en juillet au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"On a eu un ajustement à la baisse des chiffres de la production de l'OPEP pour mai", a mis en avant Robert Yawger de Mizuho Securities USA.

"D'une façon ou d'une autre, ils sont allés chercher des analystes supplémentaires pour qu'ils leur fournissent des chiffres de l'offre", a-t-il expliqué.

L'OPEP, engagée dans un mouvement de limitation de sa production jusqu'en mars 2018, publie chaque mois des chiffres de la production basés sur des sources secondaires, jugés plus fiables que ceux que les membres du cartel déclarent.

Cette révision est arrivée à point nommée, au moment où "la partie demande de l'équation commençait à se ternir", a estimé Robert Yawger, citant des chiffres japonais et indiens alimentant quelques inquiétudes sur le dynamisme de la consommation de produits pétroliers dans ces pays.

Le prix du brut a fortement reculé ces trois dernières semaines, tombant en fin de semaine dernière à ses plus bas niveaux depuis novembre.

Depuis le début de l'année, le cours du brut a perdu 16,5% de sa valeur à New York.

Dans ce contexte, la relative stabilité des cours lundi pouvait également s'expliquer par quelques achats à bon compte, les investisseurs cherchant à profiter des prix bas.

Comme ces dernières semaines, les investisseurs auront les yeux rivés sur les chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie (DoE) concernant les stocks mercredi.

"Une hausse de l'essence ou du brut pourrait couler le navire assez rapidement", a prédit Robert Yawger.

La production américaine, en forte hausse depuis l'automne en raison des extractions de pétrole de schiste, sera également suivie de près.

A l'international, ce sont toujours les productions nigériane et libyenne qui concentrent les inquiétudes, ces deux membres de l'OPEP ayant été exemptés de quotas de production et cherchant à faire repartir leurs extractions.

"Mustafa Sanalla, le président de la compagnie nationale libyenne (NOC), s'attend à ce que ce ne soit qu'une question de jours avant que la production en Libye atteigne 900.000 barils par jour", ont estimé les experts de Commerzbank dans une note.

(c) AFP

Commenter Le pétrole stagne à l'ouverture à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

jeudi 16 novembre 2017 à 17:24

Produits pétroliers: recul de la consommation française en o…

Paris: Les livraisons de produits pétroliers, dont les carburants routiers, ont reculé de 5,4% en France en octobre par rapport à la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite