Menu
RSS

Le pétrole ouvre en baisse à New York, inquiétudes sur les stocks de produits raffinés

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse mercredi, les investisseurs craignant une augmentation des stocks américains d'essence et de produits distillés lors de la publication des chiffres officiels hebdomadaires du département de l'Energie (DoE).
Vers 13H10 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, reculait de 56 cents à 47,63 dollars sur le contrat pour livraison en juillet au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le marché du pétrole est tiré vers le bas par l'essence et le diesel, comme les statistiques de l'API (American Petroleum Institute) ont montré une hausse à l'ampleur inattendue des réserves de produits dérivés", a expliqué Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

Les estimations de la fédération privée API, publiées mardi après la clôture, précèdent les chiffres plus complets et jugés plus fiables du DoE devant être dévoilés mercredi vers 14H30 GMT.

Ces craintes concernant les stocks de produits raffinés ont éclipsé le reflux des stocks de brut décrit par l'API et remis les cours sur la trajectoire morose qu'ils connaissent depuis la réunion entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs le 25 mai.

"Nous voyons les raffineurs traduire une situation d'excès d'offre de pétrole brut en une situation d'excès d'offre de produits raffinés", a commenté Andy Lipow.

Les raffineries américaines tournaient ces dernières semaines à des cadences exceptionnellement élevées.

Pour la semaine achevée le 2 juin, les analystes tablent sur une baisse de 3 millions de barils pour les réserves de brut, une hausse de 900.000 barils pour les réserves d'essence, et une hausse de 500.000 barils des réserves de produits distillés, selon la médiane d'un consensus compilé par l'agence Bloomberg.

Au Moyen-Orient, le groupe jihadiste Etat islamique a revendiqué son premier attentat en Iran, deuxième producteur de brut de l'OPEP.

Cette attaque s'ajoute à un contexte déjà tendu dans cette région riche en pétrole. Plusieurs pays arabes, emmenés par l'Arabie saoudite, ont rompu avec le Qatar, l'un des plus petits producteurs de brut de l'OPEP, l'accusant de soutenir le terrorisme et lui reprochant de se rapprocher de Téhéran.

"Je ne vois pas ces troubles avoir un impact sur l'offre de pétrole", a avancé Andy Lipow.

Au cours des dernières séances, les analystes se sont interrogés sur les conséquences que ces tensions dans le Golfe pouvaient avoir sur la cohésion de l'OPEP.

Le cartel est engagé dans un processus de réduction de sa production jusqu'en mars 2018 dans le but de résorber l'excès mondial de pétrole afin de faire remonter les cours.

"Le Qatar a l'intention de respecter ses obligations issues de l'accord de réduction de la production", ont estimé les experts de Commerzbank dans une note.

(c) AFP


Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, inquiétudes sur les stocks de produits raffinés

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 juin 2017 à 07:48

Le pétrole remonte timidement en Asie

hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, vendredi en Asie, poursuivant une remontée amorcée la veille après avoir...

jeudi 22 juin 2017 à 20:57

Pause dans le plongeon du pétrole

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement monté jeudi, marquant une pause dans la dégringolade qu'ils ont subie depuis fin...

jeudi 22 juin 2017 à 17:56

Le pétrole se reprend un peu mais reste très affaibli

Londres: Les cours du pétrole se reprenaient un peu jeudi en fin d'échanges européens, mais restaient proches du plus bas en plus...

jeudi 22 juin 2017 à 15:41

Pétrole: les réductions de l'offre à leur plus haut niveau e…

Koweït: Le ministre koweïtien du Pétrole Essam al-Marzouk a annoncé jeudi que la conformité des pays producteurs aux réductions de l'offre avait...

jeudi 22 juin 2017 à 15:28

Le pétrole marque une pause dans sa dégringolade à l'ouvertu…

New York: Les cours du pétrole tentaient un léger rebond jeudi à l'ouverture, progressant un peu alors qu'ils avaient encore nettement chuté...

jeudi 22 juin 2017 à 12:48

Le pétrole tente de se reprendre après une nouvelle dégingol…

Londres: Les prix du pétrole montait un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après avoir de nouveau dégringolé la...

jeudi 22 juin 2017 à 06:02

Le pétrole continue de reculer en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de chuter jeudi en Asie, dans un contexte d'inquiétudes sur l'excès d'offre mondiale et d'incapacité apparente...

mercredi 21 juin 2017 à 21:05

Le pétrole au plus bas de l'année face aux doutes sur l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi mercredi leur dégringolade, tombant à leur plus bas depuis le début de l'année...

mercredi 21 juin 2017 à 18:23

Le pétrole reste plombé par l'offre malgré la baisse des sto…

Londres: Les cours du pétrole ne parvenaient pas à se reprendre mercredi en fin d'échanges européens, malgré la baisse des réserves américaines...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite