Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole en nette baisse à New York, la Libye ternit encore le tableau

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en nette baisse mercredi à New York, une production libyenne en voie de reprise venant encore ternir un marché morose depuis le sommet de l'Opep.
Vers 13H20 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, perdait 1,31 dollar à 48,35 dollars sur le contrat pour livraison en juillet au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Les dernières nouvelles c'est que la production libyenne semble repartir", a mis en avant John Kilduff de Again Capital.

La production libyenne est régulièrement perturbée par la guerre civile qui touche le pays et en avril les extractions sur le champ pétrolier d'al-Sharara avaient été temporairement arrêtées à cause du blocage d'un oléoduc acheminant le pétrole jusqu'à un port et une raffinerie à 50 km à l'ouest de Tripoli.

Bien que membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), la Libye avait été exemptée de réduire sa production, du fait de sa situation politique particulière, par un accord entré en vigueur en janvier et prolongé jusqu'à mars 2018 jeudi.

L'OPEP et dix autres producteurs dont la Russie ont sans surprise décidé la semaine dernière de prolonger de neuf mois un premier pacte réduisant d'environ 1,8 million de barils par jour leurs extractions et devant initialement s'achever fin juin.

"Il est évident que la déception concernant l'issue de la réunion de l'OPEP continue de peser lourdement", ont commenté les experts de Commerzbank dans une note.

Les marchés ont été déçus de ne pas voir le cartel pétrolier et ses partenaires prolonger encore plus les quotas ou abaisser encore plus la production.

Les efforts consentis par l'OPEP et les autres producteurs se heurtent à une reprise des extractions de pétrole de schiste aux Etats-Unis et rendent plus difficile à atteindre un retour des stocks mondiaux de pétrole à leur niveau moyen des cinq dernières années.

Au sujet de l'offre américaine, les chiffres hebdomadaires du département de l'Energie (DoE) seront publiés jeudi, un jour plus tard que d'habitude à cause d'un jour férié en début de semaine.

Dans l'immédiat le marché n'a pas semblé réagir aux informations de presse indiquant que les Etats-Unis seraient prêts à se retirer de l'accord de Paris sur le climat.

"Se retirer de l'accord de Paris serait un rappel que le président (Donald Trump) privilégie et continuera à privilégier les énergies fossiles y compris le pétrole brut et soutiendra plus de forages", a commenté John Kilduff.

"Peut-être qu'une production américaine encore plus importante doit être envisagée", a-t-il conclu.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en nette baisse à New York, la Libye ternit encore le tableau


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

Pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite