Menu
RSS
A+ A A-

Syrie: l'économie et le secteur pétrolier mis à genoux par la guerre (ministres)

prix du petrole damasDamas: L'économie de la Syrie est à genoux et la production pétrolière réduite à néant après six ans de guerre, ont reconnu récemment à Damas plusieurs ministres.
Si l'énergie est le secteur le plus touché, tous les domaines d'activité ont été foudroyés par le conflit, ont-ils expliqué lors d'une conférence intitulée "La guerre en Syrie: conséquences et perspectives".

"La guerre a touché toutes les ressources économiques et, de manière systématique, le secteur pétrolier. Nous étions un pays producteur et exportateur de pétrole et nous devons aujourd'hui importer tous nos besoins", a affirmé le ministre syrien du Pétrole et des Ressources minières Ali Ghanem.

Le principal fournisseur de carburant est l'Iran, puis l'Algérie et de la Russie, selon l'hebdomadaire économique en ligne The Syria Report.

"Les pertes dans le secteur pétrolier ont atteint 66 milliards de dollars à ce jour. Depuis 2010, la production de pétrole a reculé de 98% et celle de gaz de 52%", a-t-il dit lors de cette conférence organisée par la "Société syro-britannique", présidée par Fawaz al-Akhrasse, le beau-père du président Bachar al-Assad.

Les champs pétroliers et gaziers, situés dans l'est et le nord du pays, sont tombés aux mains des rebelles puis des jihadistes du groupe Etat Islamique (EI).

Selon le ministre, la production de brut est passée de 385.000 à 8.000 barils par jour (b/j), l'extraction de gaz de 21 millions à 9 millions de m3 par jour et celle de phosphate s'est arrêtée.

Malgré ce sombre tableau, M. Ghanem a pronostiqué pour cette année une légère augmentation de la production de pétrole, à 12.000 b/j, et celle de gaz, à 11,5 millions de m3/jour, ainsi qu'une reprise de la production du phosphate à 2,5 millions de tonnes annuelles.

Autre secteur sinistré, l'électricité. Selon le ministre de l'Electricité, Mohammed Zouheir Kharboutli, seuls 27% des besoins en électricité sont couverts contre 97% avant le conflit, "à cause du manque de fioul et de gaz".

Avant la guerre, 49,7 milliards de kilowatts-heure étaient produits annuellement contre 19 milliards aujourd'hui.

"Le montant total des pertes depuis le début de la guerre s'élève à 3,8 milliards de dollars", a estimé le ministre imputant cette diminution notamment au fait que plusieurs centrales et lignes électriques ont été détruites ou endommagées.

Dans les transports, les pertes se chiffrent à 4,5 milliards de dollars, selon le ministre Ali Hammoud.

Déclenché en 2011 par la répression de manifestations prodémocratie, le conflit en Syrie a fait plus de 320.000 morts et plus de dix millions de déplacés et réfugiés.

(c) AFP

Commenter Syrie: l'économie et le secteur pétrolier mis à genoux par la guerre (ministres)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite