Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en très légère baisse à New York, l'Opep en ligne de mire

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en très légère baisse mercredi à New York, le marché n'attendant pas grand chose des stocks hebdomadaires aux Etats-Unis tandis que tractations et spéculations vont bon train à la veille d'un sommet de l'Opep.
Vers 13H20 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, perdait 10 cents à 51,37 dollars sur le contrat pour livraison en juillet au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"On est touché par diverses déclarations émanant des dignitaires arrivant à Vienne pour une rencontre entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et des producteurs non membres du cartel qui doit commencer officiellement (jeudi)", a commenté John Kilduff de Again Capital.

Les pays du cartel pétrolier et onze autres producteurs, dont la Russie, doivent annoncer jeudi les suites qu'ils comptent donner aux quotas de production qu'ils se sont imposés depuis le début de l'année, dans l'objectif de réduire l'offre et de faire remonter les cours, ces accords arrivant à échéance fin juin.

Dans l'immédiat, "ce qui émerge c'est qu'une prolongation de neuf mois tient la corde mais sans réduction supplémentaire", a commenté John Kilduff.

La plupart des pays de l'OPEP et la Russie se sont prononcés en faveur d'une prolongation des quotas actuels, ce qui est largement anticipé par le marché, mais certains investisseurs espéraient que cela s'accompagnerait de coupes plus importantes dans les extractions.

"L'objectif de l'OPEP de ramener les stocks mondiaux à leur moyenne des cinq dernières années est encore loin d'être achevé", ont rappelé les experts de Commerzbank dans une note.

Les efforts du cartel depuis janvier se sont en effet heurtés à une production américaine en forte progression, dopée par un regain des extractions de pétrole de schiste.

Pour ce qui est des Etats-Unis, les chiffres hebdomadaires du département de l'Énergie (DoE) sur l'offre et la demande sont attendus mercredi vers 14H30 GMT.

Ils devraient faire état, pour la semaine achevée le 19 mai, d'une baisse des réserves de brut de 2 millions de barils, de celles d'essence de 1,06 million de barils et de celles de produits distillés de 493.000 barils, selon la prévision médiane des analystes interrogés par l'agence Bloomberg.

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en très légère baisse à New York, l'Opep en ligne de mire


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite