Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: l'Opep vise à prolonger son accord de neuf mois, selon l'Algérie

prix du petrole vienneVienne: L'Opep et ses partenaires, toujours en quête d'une remontée durable des cours du brut, vont chercher à reconduire leurs limitations de production de pétrole jusqu'à la fin du premier trimestre 2018 lors de réunions jeudi à Vienne, a déclaré mardi le ministre algérien de l'Energie.
Bousculé par l'industrie américaine des pétroles non conventionnels, le cartel a déjà tenté au premier semestre de retrouver son rôle d'arbitre du marché en s'alliant à d'autres producteurs, dont la Russie, pour limiter leur production, et donc l'offre mondiale.

L'OPEP s'était ainsi engagée fin 2016 à abaisser sa production de 1,2 million de barils par jour (mbj) par rapport à sa production d'octobre dernier. En incluant ses partenaires, la baisse visée était de 1,8 mbj.

Le cartel va discuter d'une extension de son accord au même niveau pour neuf mois, a déclaré le ministre algérien de l'Energie et l'un des artisans de l'accord de fin 2016, Noureddine Boutarfa, mardi à Vienne, où il est arrivé pour participer aux réunions qui auront lieu jeudi sur le sujet.

"Neuf mois, ça me paraît bien", a-t-il lancé aux journalistes.

L'Arabie saoudite et la Russie, les deux premiers producteurs mondiaux, avaient déjà envisagé un tel effort, une proposition également soutenue par l'Irak depuis lundi.

Les investisseurs ont en conséquence peu de doutes sur l'issue du sommet, ont expliqué plusieurs experts à l'AFP.

"Il est plus facile d'imaginer de bonnes surprises, par exemple que la Libye et le Nigeria (qui avaient été dispensés d'une baisse de leur production en raison de leurs maux politiques qui perturbaient déjà leurs extractions, ndlr) accepteraient de limiter leur production", a ajouté Thomas Pugh, analyste chez Capital Economics.

Dimanche, le ministre saoudien du Pétrole a laissé entendre que les partenaires pourraient être rejoints par "deux ou trois producteurs", et s'est dit confiant pour une prolongation.

Des marchés sceptiques


L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) doit en effet multiplier les efforts pour séduire des marchés peu convaincus par la performance des premiers mois de l'année, les réserves mondiales ayant augmenté alors que l'OPEP vise à les rabaisser à leur niveau moyen des cinq dernières années.

La responsable de cet afflux d'offre est à nouveau l'industrie américaine du pétrole de schiste. Après des années de vaches maigres qui ont poussé ces entreprises à réduire leurs coûts, elles sont nombreuses à clamer pouvoir désormais dégager un bénéfice à moins de 50 dollars le baril.

"Le pétrole de schiste a un cycle de production plus court et plus souple, ce qui a un impact plus important sur les prix", a expliqué Valentin Bissat.

Après avoir reculé en 2016, la production américaine, tous types de pétrole confondus, atteint désormais plus de 9,3 mbj. Selon l'Agence Internationale de l'Energie, elle pourrait s'élever en 2018 à quelque 9,7 mbj, ce qui constituerait un record.

Mais, "l'effort de l'OPEP devrait être plus efficace au deuxième semestre, car il y a une hausse de la demande saisonnière de l'ordre de 2%", a cependant estimé Thomas Pugh.

L'OPEP perd la main


En revanche, les analystes semblent exclure une hausse trop forte des prix, puisque à moyen terme, la production de l'OPEP et de ses partenaires repartira à la hausse alors que les Etats-Unis tournent à plein régime.

"L'OPEP a toujours un impact sur les marchés, notamment sur les inventaires à long terme, par contre sur les prix, l'effet est à très court terme et vite balancé par la production aux Etats-Unis", a noté Valentin Bissat.

Mais le défi d'un pétrole plus cher à court terme intéresse notamment la pièce maîtresse du cartel, l'Arabie saoudite.

"Les Saoudiens préparent la mise en Bourse de la compagnie pétrolière nationale Saudi Aramco, donc il y a quelques raisons pour lesquelles ils ont besoin d'un baril qui soit à un niveau minimum", a expliqué Stéphane Soussan, gérant chez CPR-AM et spécialiste du pétrole.

"L'appétit pour une action Saudi Aramco dépendra en partie de la santé des titres des autres groupes pétroliers mondiaux. Pour ces derniers, un baril à 45 ou à 55 dollars fait toute la différence", a détaillé Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB.

(c) AFP

Commenter Pétrole: l'Opep vise à prolonger son accord de neuf mois, selon l'Algérie


La Production de pétrole dans le monde


mardi 12 septembre 2017

Opep: la production recule, évoque un rééquilibrage du march…

Paris: La production de pétrole brut de l'Opep a reculé au mois d'août, selon un rapport publié mardi par l'organisation, dont le...

jeudi 10 août 2017

Pétrole: la production augmente, soutenue par la Libye mais …

Paris: La production de pétrole brut de l'Opep a légèrement progressé en juillet par rapport au mois précédent, soutenue par la Libye...

mardi 08 août 2017

Pétrole: l'Opep et d'autres pays promettent de respecter la …

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Plusieurs pays pétroliers, membres ou non de l'Opep, ont achevé mardi une réunion technique à Abou Dhabi...

lundi 24 juillet 2017

Pétrole: les pays producteurs cherchent à accentuer leur bai…

Saint-Pétersbourg: Les principaux pays exportateurs de pétrole, réunis lundi, ont affiché leur volonté d'accentuer la réduction de leur offre en l'appliquant plus...

lundi 24 juillet 2017

Pétrole: l'Arabie saoudite accentue sa réduction de l'offre

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite a promis lundi d'accentuer ses efforts de réduction de l'offre de pétrole et pressé les autres pays exportateurs, réunis...

mercredi 19 juillet 2017

Libye: la compagnie pétrolière NOC vise 1,25 million b/j fin…

Benghazi (libye): Le président de la Compagnie nationale libyenne de Pétrole (NOC) Moustafa Sanalla a annoncé mercredi que la production de pétrole...

mercredi 12 juillet 2017

Pétrole: l'Opep voit une baisse de la demande pour sa produc…

Londres: L'Opep anticipe une baisse de la demande mondiale pour sa production l'année prochaine, face à l'augmentation des pompages de producteurs de...

mercredi 12 juillet 2017

Pétrole: la production augmente, soutenue par le Nigeria et …

Paris: La production de pétrole brut de l'Opep a augmenté en juin par rapport au mois précédent, soutenue principalement par le Nigeria...

mercredi 12 juillet 2017

Pétrole: les compagnies doivent devenir "compatibles…

Istanbul: Les compagnies pétrolières doivent affronter le double défi d'une abondance de l'offre de pétrole et devenir "compatibles" avec un monde bas...


-Voir toutes les actualités de la production de pétrole

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite