Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésitant à New York, l'Opep scrutée

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole évoluaient proche de l'équilibre mardi à New York peu après l'ouverture, les investisseurs hésitant au gré des soubresauts autour d'une prolongation attendue des quotas de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Vers 13H10 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, prenait 3 cents à 51,16 dollars sur le nouveau contrat de référence, pour juillet, au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Un gros titre en éclipse un autre et ce sera comme cela jusqu'à jeudi", a décrit Bob Yawger de Mizuho Securities USA.

L'OPEP doit annoncer jeudi à l'issue d'un sommet à Vienne les suites à donner à l'accord actuel de réduction de la production qui devait en théorie prendre fin en juin et auquel s'étaient associés onze autres pays producteurs dont la Russie.

Le cours du baril "baisse à cause de déclarations du ministre koweïtien du Pétrole qui indiquait que tout le monde n'était pas partant pour pour un accord de neuf mois et qu'il n'y avait pas besoin d'accentuer la réduction de la production ... Puis le marché est remonté sur des nouvelles indiquant qu'un comité de l'OPEP étudiait une extension de six, neuf ou douze mois", a décrit Bob Yawger.

La plupart des déclarations récentes des membres du cartel ont une tonalité engageante pour une extension des limites sur les extractions mais il reste à en définir la durée et le niveau.

Autre interrogation, la position de la Libye, du Nigeria et de l'Iran qui avaient été exemptés de réduire leur production lors du premier accord même s'ils sont membres de l'OPEP.

A plus long terme, les investisseurs s'inquiétaient mardi de voir l'offre américaine, qui met déjà à mal les efforts de l'OPEP, être encore gonflée par une réduction des réserves stratégiques américaines.

"Le président américain, Donald Trump, a maintenant proposé de vendre la moitié des réserves stratégiques de pétrole des États-Unis", ont expliqué les analystes de Commerzbank.

Les réserves stratégiques américaines de brut tournent actuellement autour de 690 millions de barils soit encore plus que les réserves commerciales qui sont elle-mêmes à un niveau élevé.

(c) AFP

Commenter Le pétrole hésitant à New York, l'Opep scrutée


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite