Menu
RSS
A+ A A-

USA: baisse plus marquée que prévu des stocks de brut

prix du petrole New YorkNew York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon les chiffres publiés mercredi par le département de l'Energie (DoE).
Lors de la semaine achevée le 5 mai, les réserves commerciales de brut ont reculé de 5,2 millions de barils pour revenir à 522,5 millions, tandis que les analystes interrogés par l'agence Bloomberg tablaient de façon médiane sur un déclin de seulement 2 millions de barils.

Le chiffre du DoE témoigne d'une baisse du même ordre que les estimations séparées de la fédération privée American Petroleum Institute (API), publiées mardi soir.

A ce niveau, les réserves commerciales de brut, qui enchaînaient encore les records au début du printemps, s'inscrivent en hausse de 2,8% par rapport à la même époque de 2016 et se situent dans la moitié supérieure de la fourchette moyenne pour cette période.

En tenant compte d'un léger abaissement des réserves stratégiques, les stocks totaux de brut ont reculé de 5,8 millions de barils.

Du côté des stocks d'essence, le DoE a annoncé une modeste baisse de 200.000 barils, alors que les économistes compilés par Bloomberg prévoyaient une avancée de 350.000 barils.

Ils affichent une hausse de 0,2% par rapport à la même période de l'année précédente et sont au dessus de la limite supérieure de la fourchette moyenne à cette époque.

Les réserves de produits distillés ont baissé de 1,6 million de barils, les experts consultés par Bloomberg prévoyant un recul de moindre ampleur, de 800.000 barils.

Elles reculent de 4,2% par rapport à la même époque de 2016, mais restent dans la moitié supérieure de la fourchette moyenne dans cette période.

La production monte encore


Très surveillée par les analystes dans un contexte d'accélération incessante de l'activité des compagnies pétrolières aux Etats-Unis, la production américaine a encore monté, de 21.000 barils par jour (b/j) à 9,314 millions de barils par jour (mbj).

Egalement scrutés, puisqu'ils servent de base à la cotation du pétrole à New York, les stocks de brut du terminal de Cushing (Oklahoma, Sud) ont décliné de 400.000 barils à 66,3 millions.

Toutes catégories confondues, mais sans prendre en compte la diminution des réserves stratégiques, les stocks américains de produits pétroliers ont reculé de 3,6 million de barils.

Les raffineries américaines ont ralenti la cadence, fonctionnant à 91,5% de leurs capacités contre 93,3% la semaine précédente.

Du côté de la demande, sur les quatre dernières semaines, les Etats-Unis ont consommé en moyenne 19,7 mbj de produits pétroliers, soit un recul de 1,6% par rapport à la même époque de 2016.

Pendant la même période, la demande d'essence a baissé de 2,4% et celle de produits distillés de 0,7%, dans les deux cas sur un an.

Vers 15H00 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), déjà bien orienté depuis l'ouverture, accélérait encore et prenait 1,37 dollar à 47,25 dollars sur le contrat pour livraison en juin au New York Mercantile Exchange (Nymex).

(c) AFP

Commenter USA: baisse plus marquée que prévu des stocks de brut


Les Stocks de pétrole brut

  - Voir tous les rapports hebdomadaires des stocks de brut

Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite